Entretien avec Violaine Lochu : « Je me considère comme une zone de transfert d’énergies. »
16 novembre 2021
Compagnie Créatures au Fitmo : L’idée d’aller au-delà du réel pour le concret !
25 novembre 2021

Atelier de technique de conte : Flopy outille des adolescents

La conteuse Florence Kouadio alias Flopy Mendosa et une apprenante. Ph: Tognidaho

Dans le cadre de la 18ème édition du Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (Fitmo), Florence Kouadio Dit Flopy Mendosa, conteuse Ivoirienne, a outillé des adolescents au cours de deux jours d’atelier sur la technique de conte avec images à l’appui.

Kamishibaï. C’est la technique à travers laquelle Florence Kouadio alias Flopy Mendosa a outillé une dizaine de jeunes adolescents. “Kamishibaï” veut dire “Théâtre en papier”. Il s’agit d’une technique qui permet de raconter des histoires à partir des images. « J’ai eu le plaisir de partager la connaissance de cette technique qui est, pour nous, un moyen de faire la promotion du conte et valoriser ceux qui sont Africains. Compte tenu de l’absence de la maîtrise de cette technique, les enfants étaient stressés au début », a confié Flopy Mendosa. A l’issue de cet atelier, les participants ont présenté au public deux histoires à travers cette technique. Il s’agit de “Zamblé l’égoïte” et “Le papillon qui voulait changer de couleur”.

A travers “Zamblé l’égoïte”, les enfants ont montré l’importance de la solidarité et le sens du partage. Ce que le public a retenu, à travers cette histoire, est que l’égoïsme n’avantage l’homme en rien dans la société. La seconde histoire est plus axée sur la fierté. « C’est une histoire qui nous montre que nous devons être fiers de ce que nous sommes ou de ce que nous avons. Ne cherchons pas à envier les autres ou à les égaler parce que nous ne savons pas ce que ces gens traversent », a souligné Flopy Mendosa. Ce qui fait l’avantage de cet atelier est le fait que les enfants ont su apprendre l’essentiel de cette technique en deux jours et ont pu réaliser deux histoires qui ont été appréciées par le public présent.

Kamishibaï, un avantage pour les enfants

La conteuse Flopy Mendosa. Ph/ Tognidaho


« L’art est une chose inexplicable à sa façon. Mais le plus important, ce sont les ressentis de tous les jours et ainsi va la vie », a clarifié Léa Kanlédji Yawa, participante. Comme bénéfice à cette formation, elle a compris qu’il est important d’être ouvert aux autres et surtout de ne pas avoir peur devant une multitude de personnes. A l’instar de Léa, Gloria Bationo a tiré des bénéfices de cet atelier. « A la fin de cette formation, j’ai pu parler au public et leur faire comprendre cette technique à travers laquelle on raconte une histoire », a-t-elle confié.

Par ailleurs, le “Kamishibaï” est une technique bénéfique pour tous les enfants. « A partir de cette technique, les enfants auront le goût de la lecture parce que pour utiliser cette technique, on se base sur des ouvrages. L’autre avantage, pour les enfants, c’est le développement de leur capacité d’imagination. Cela est accompagné de la révélation de leur talent de dessinateur qui était caché en eux également », a expliqué la formatrice. A la croire, la prise de la parole devant un public et tous les comportements qu’on peut avoir en face des gens sont aussi des avantages qui peuvent aider les enfants dans leur développement personnel et mental.

Julien Tohoundjo, Dekartcom Ouaga 2021

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Laisser un commentaire

0Shares
0