Burkina Faso/FITMO 2017 : l’étape de Ouagadougou est close

Burkina Faso/FITMO 2017 : l’étape de Ouagadougou est close

Issouf Sawadogo, Ministre des arts et de la culture du Burkina Faso. Crédit Photo: Tognidaho

JMC 2017

Le festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou Fitmo ferme ses portes sur la capitale politique. C’est ce mercredi O8 novembre 2017 qu’a eu lieu la cérémonie de clôture par l’allocution du ministre de la culture, Issouf Sawadogo à l’espace culturel Gambidi.

La première autorité des arts et culture du Burkina, Issouf Sawadogo a formulé ses félicitations au comité d’organisation et remercié les festivaliers pour leur talent et leur bonne volonté. A la suite du ministre de la culture, le Dr Hamadou Mandé, directeur artistique a à son tour exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui se sont donnés corps et âme pour la réussite du festival et ont su reconnaitre sa valeur. Aussi déclare-t-il : « le bilan est satisfaisant, l’entrée libre du festival avec une contribution volontaire a donné un bon résultat ».

Après ces différentes interventions, la soirée a pris son allure normale pleine d’ambiance. Danses traditionnelles, spectacles et concert ont agrémenté la soirée. Ce qui a permis aux festivaliers venus de partout de savourer les derniers moments que leur offre le festival. Cet évènement biennal a été un moment de partage d’expérience, de cohésion, d’harmonie et de familiarisation pour les participants.

Après 07 jours d’activités intenses qui ont débuté par le colloque international sur « Jean-Pierre Guingané : l’homme et son œuvre », le Fitmo s’est poursuivi avec des ateliers de formation sur la peinture, les médias sociaux, l’acteur face à la camera ainsi que de nombreux spectacles. Ainsi, l’étape Ouagadougou prend fin mais le festival continue sur Bobo Dioulasso et d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, le Mali, le Togo et le Niger.

Antoinette Benon (Stag)

Lire aussi dans cette catégorie :