Prof Yacouba Konaté : « l’Etat ivoirien est le grand sponsor du MASA »

L’Etat ivoirien est le plus grand bailleur de fonds du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA). C’est l’information capitale qu’on retient de la conférence de presse qu’a animée le Directeur général de la biennale, le Professeur Yacouba Konaté, le mercredi 14 mars 2018 dans la salle Christian Lattier du palais de la culture.

Face aux journalistes présents à la 10ème édition du Masa, ce mercredi 14 mars, le Professeur Yacouba Konaté a exposé les différentes réformes introduites dans la biennale.

Il s’agit, en premier de la modification de la signification du sigle MASA. Désormais, devient – il « Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan » en remplacement à « Marché des Arts du Spectacle Africain ». La Côte d’Ivoire s’approprie ainsi l’événement puisqu’elle en est d’ailleurs le plus grand mécène.

« L’Etat ivoirien accompagne désormais le MASA à hauteur de 60% du budget et en devient donc le grand sponsor », explique le conférencier aux journalistes.

En 1990 où naissait la biennale, raconte le Prof. Yacouba Konaté, « c’était Kinshasa qui était proposé pour abriter l’événement ». Malheureusement le contexte socio- politique du Congo n’a pas permis d’aboutir à ce rêve. Lomé a été choisi par la suite. Mais le Togo étant également dans une situation critique, le rêve s’est vu brisé, une 2ème fois.

Henriette Diabatté, alors Ministre ivoirienne de la Culture propose, du coup Abidjan pour abriter la biennale. De 1993 à 2018, l’événement est à sa 10ème édition et la Côte d’Ivoire, le pays- organisateur en est le principal financeur.

La 2ème grande réforme abordée par le Directeur du Masa, au cours de la conférence de presse est la réouverture de la billetterie. A côté des spectacles gratuits, souligne le Professeur Yacouba Konaté, il y en a d’autres qui sont payants. Il explique que cette réforme, « donne du prix » auxdits spectacles car, justifie-t-il, « on donne plus de valeur à ce qu’on paye ».

En termes de chiffre, le Dg/Masa a fait savoir à l’assistance qu’environ soixante spectacles ont été programmés pour le Masa marché, et une centaine pour celui festival.

Pour ce qui est des participants, mille six cents trente-et-un (1631) personnes sont hébergées par les soins de la direction de Masa.

Esckil AGBO, envoyé spécial à Abidjan

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment