Cinéma:  Egypte, l’invité d’honneur du Fespaco 2015 
3 mars 2015
FESPACO 2015 : Thomas Sankara n’est pas mort
5 mars 2015

Fespaco 2015 : Le contexte socio-politique de Ouaga diminue les prix spéciaux

Quinze prix spéciaux accompagnent  la 24ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou  (FESPACO). Il s’agit d’un appui de douze  institutions au total.  Lequel est estimé à  quatre- vingt-quatre  (84) millions de francs Cfa contre cent (100) millions l’édition précédente.

Quatre- vingt-quatre  (84) millions de francs Cfa  pour les prix spéciaux du Fespaco 2015. Cette   somme, quand on la compare  à celle de l’édition de 2013,  on constate qu’il y a une baisse  de seize (16) millions FCFA. La diminution, a expliqué le comité d’organisation au cours d’une conférence de presse, est due au contexte socio- politique du Burkina Faso, lequel paraît tendre depuis le renversement du régime de l’ex Président de la République Blaise Compaoré. La commission des prix spéciaux,  a indiqué  son président, Michel Saba  a eu de difficultés  pour mobiliser les généreux donateurs.

Méfiants, certains  parmi les bienfaiteurs  du Fespaco  ont  carrément  promis participer à la biennale aux prochaines éditions. Pour le Fespaco 2015, donc, les prix spéciaux  sont au nombre de quinze pour douze donateurs. Certains  ayant dépassé la barre de un.

Les prix spéciaux du Fespaco 2015

L’Unicef  est présent à cette édition avec  son prix  des droits de l’enfant, évalué à  sept  millions de FCFA.  A côté  de lui,  l’Union européenne a  donné  un prix  d’une valeur de sept millions FCFA également.  Elle est suivie de la fondation Ecobank   qui apporte    le prix Sembène Ousmane d’un montant  de  cinq millions de FCFA.  Royal Air Maroc, partenaire officiel du transport aérien pour le Fespaco 2015  donne un prix en nature : séjour à Ouarzazate d’une valeur de près de  6 millions FCFA.  La Cedeao  est auteure de deux prix spéciaux. Il s’agit de  l’habituel  Prix de l’Intégration pour le meilleur film ouest- africain d’une valeur de quinze millions FCFA et du  Prix de la Meilleure Réalisatrice féminine qui s’élève à dix millions FCFA. L’Uemoa,  pour sa part,  a déposé ses valises à Ouaga avec trois prix. Elle prime le film de l’intégration dans les catégories : « long – métrage » avec un montant de cinq millions  FCFA, « Court- métrage »,  quatre millions  FCFA et « documentaire », trois millions  FCFA.  Le Conseil de l’entente, un nouveau partenaire du Fespaco est arrivé  avec dix millions FCFA pour le Prix Houphouët Boigny. La ville de Ouagadougou  a aussi participé aux prix spéciaux avec  deux millions  FCFA.

La loterie nationale burkinabè donne  le Prix de la chance d’une valeur de deux millions ; l’Association Catholique Mondiale de la Presse, Prix Signis, deux millions FCFA également.  La Guile africaine des réalisateurs et des producteurs, quant à lui donne trois millions pour le Prix Thomas Sankara. L’Interafricaine de la prévention des risques professionnels (IPRF), pour sa part, présente le Prix de la santé et de la sécurité au travail. Il est d’une valeur de trois millions FCFA.

Esckil AGBO/ Envoyé spécial à Ouagadougou

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Comments are closed.

0Shares
0