le slameur béninois Gopal Das

Bénin-Festival Hagbètaka : L’édition 2020 démarre ce jeudi

Du 12 au 14 novembre 2020, le slameur béninois Gopal Das prendra d’assaut les locaux du Ceg Sèmè-Podji. Objectif : contribuer à la prévention des grossesses précoces et violences basées sur le genre en milieu scolaire à travers le festival « Hagbètaka ». Avec pour thème « Agbazatché sika nuwè » (Jeune fille ton corps est précieux. Préserve-le !), cette édition se veut être un creuset d’échange et d’éducation des adolescents de manière ludique sur des sujets les concernant. C’est une initiative de la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance Véronique Tognifodè qui s’y implique pleinement avec le volet sensibilisation.

Trois jours durant, les élèves du Ceg Sèmè-Podji et ceux des collèges alentours, surtout les filles, seront sensibilisés sur l’importance du respect de son corps. Il est prévu à cet effet plusieurs activités réparties sur ces 3 jours. Il s’agit dela communication autour du thème « Jeune fille ton corps est précieux. Préserve-le ! », suivie de témoignage de femmes inspirantes (Corentina Tikry de Toffidoux et Sadky Goudou de Keria Ong) ; du renforcement de capacités d’au moins 40 filles sur les techniques d’autodéfense ; de l’Atelier d’alphabétisation de la langue nationale « Gungbé »ainsi que des animations artistiques.

Il est également prévu la finale du concours d’art oratoire en langue nationale sur le thème du festival. Parrainé par le président de la Cours constitutionnelle Joseph Djogbénou, ce concours s’inscrit dans le cadre de la promotion des langues nationales. Les participants sont appelés à produire en « Gungbé » un message de sensibilisation sur le thème« Agbazatché sika nu wè » (Jeune fille ton corps est précieux. Préserve-le !) qu’ils présenteront devant un jury. A l’issue de cet exercice, trois meilleurs textes seront sélectionnés sur les critères d’évaluation que sont la qualité du message et l’orthographe. Le lauréat du concours gagne divers lots estimé à 1 million de fcfa.

Rappelons qu’existant depuis 6 ans avec la dénomination « Slam sur mars », le festival « Hagbètaka » est une initiative du slameur béninois Gopal Das et vise à promouvoir le slam en langue locale.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.