André Jolly auteur du livre « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde » PH/ Tognidaho

Bénin-Arts plastiques : André Jolly publie « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde »

L’Institut français du Bénin, en partenariat avec l’espace artistique Le Centre et avec le soutien de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, a organisé une ‘’soirée artistique événement’’ dans le cadre de la sortie officielle du livre « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde » le vendredi 27 novembre 2020 à Cotonou. Au cours de cette soirée, l’auteur est revenu sur les raisons qui sous-tendent la réalisation de son livre et des artistes ayant figuré dans ledit livre se sont également exprimés. 

« Cet ouvrage montre, à la fois, la richesse, la diversité et le foisonnement de l’art contemporain au Bénin » explique l’auteur André Jolly. Près de 20 ans après son séjour au Bénin(1998-2001) en tant que Directeur de l’Institut français de Cotonou (Centre culturel français d’alors), André Jolly revient avec une œuvre plutôt captivante. Il s’agit du livre « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde ». Axé sur le travail de 82 plasticiens béninois, ce livre met en lumière l’état des arts plastiques au Bénin. « J’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup d’artistes qui étaient des débutants et qui sont maintenant de grands artistes comme Dominique Zinkpè ; Gérard Quenum ; Tchif et d’autres…) confie l’auteur. A l’en croire, ce livre est sa modeste contribution à la reconnaissance et à la promotion des artistes béninois.

C’est d’ailleurs pour partager avec le public de l’Institut, son expérience avec ses artistes et pour aussi dévoiler un peu le contenu du livre « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde » que l’auteur s’est prêté aux questions de l’écrivain béninois Florent Couao-Zotti. Les artistes Dominique Zinkpè ; Eliane Aïsso et Ishola Akpo ont également prit part à cet échange. Des échanges, l’on retient qu’André Jolly s’est beaucoup plus accentué sur la grande diversité des talents.Bien qu’axé sur des artistes de diverses générations émergeants au Bénin comme dans la diaspora,le livre insiste sur la spécificité de chacun. « Il n’y a pas d’artiste meilleur à un autre » précise l’auteur.

Pour André Jolly, il est également important de rectifier cette erreur qui consiste à situer les artistes africains. C’est une maladresse que de parler d’art contemporain africain, selon ses dires. « On ne dit pas l’art contemporain asiatique ou l’art contemporain européen» rappelle-t-il pour inciter les uns et les autres à éviter cette stigmatisation. Car « l’Art est universel ». Les échanges ont également tourné autour de l’apport des valeurs, de la culture et des religions endogènes dans le travail artistique. Et des témoignages d’Ishola Akpo et Eliane Aïsso, il ressort que le cultuel est tout aussi important que le culturel. Tous unanime sur l’apport dela culture et de ses origines dans le travail artistique, Ishola Akpo et Eliane Aïsso ont raconté au public comment leur retour à la source a contribué l’éclosion de leur travail artistique.

Une vingtaine d’artistes en exposition jusqu’au 23 janvier 2021


Outre les échanges autour du livre « Artistes contemporains du Bénin, Artistes du Monde », il s’est également tenu à cette ‘’Soirée artistique-Evénement’’, le vernissage de l’exposition « Artistes du Monde », en présence de grandes figures comme Romuald Hazoumè et Georges Adéagbo. Sous le commissariat du plasticien Dominique Zinkpè, cette exposition prend en compte des œuvres des artistes dont Ludovic Fadaïro ; Tchif ; Charly d’Almeida ; Abayi ; Ishola Akpo ; Sébastien Boko ; Eliane Aïsso ; Marius Dassou ; Remy Samuz ; Gérard Quenum. Le public a eu droit à une performance déambulatoire assurée par le plasticien et styliste béninois Prince Toffa qui leur a permis de parcourir ses différentes œuvres dont principalement la peinture ; la sculpture ; la photographie et l’installation. C’est le groupe Teriba qui clôture cette soirée riche en couleur avec une belle performance musicale.

Interviewé à la fin de sa présentation, André Jolly n’a pas manqué de dire toute sa reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce livre. «Je suis très content que ce livre ait été réalisé grâce à la Galerie Vallois et l’Union européenne qui a participé au financement » se réjouit-il.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.