L’actrice béninoise Nadjibath Ibrahim

Bénin-7ème art: 11 femmes en formation à Artisttik Africa

Il se tient du lundi 7 au samedi 12 septembre 2020, une formation en actorat initiée par l’actrice béninoise Nadjibath Ibrahim au centre culturel Artisttik Africa sis au quartier Agla à Cotonou.

« Pratique du casting chez l’actrice au cinéma ». C’est le thème de la formation en actorat au profit de 11 jeunes femmes béninoises venues de différentes localités. 6 jours durant, elles recevront des notions de bases en cinéma. Une initiative de l’actrice béninoise Nadjibath Ibrahim, cette formation intervient dans le but de palier un tant soit peu aux lacunes des femmes actrices liées au manque de formation. Elle vise surtout à rendre plus compétitives ces dernières tant au plan national qu’international. « Elles seront aguerries, dotées de matières techniques et scéniques afin d’être à la hauteur » promet Nadjibath Ibrahim en terme de retombées à l’issue de cette formation.

C’est à l’actrice béninoise Carole Lokossou qu’il incombe la tâche d’assurer la formation de ces aspirantes au cinéma. Une tâche qu’elle promet assurer avec intensité mais de façon conviviale. Pour Carole Lokossou, le plus important c’est de semer étant donné qu’une semaine de formation ne saurait suffire à faire de ces jeunes femmes des actrices confirmées. Néanmoins, elle compte faire de son mieux afin que ces dernières aient les rudiments nécessaires pour s’aventurer dans le 7ème art. « N’oubliez jamais qu’une actrice c’est 1% de talent et 99% de travail » rappelle Carole Lokossou.

Pour Udvance Wèkè, porte-parole des participantes, cette formation est une aubaine. « Nous espérons qu’à la fin de ce projet nous pourrons travailler sur pleins de plateaux de tournages » souhaite-t-elle. Un aspect qui est d’ailleurs pris en compte au préalable par l’initiatrice de ce projet de formation. « Notre objectif c‘est de pouvoir positionner ces filles sur plusieurs tournages » précise Nadjibath Ibrahim. Elle est appuyée par le comédien et coordonnateur sur le projet Bardol Migan. A l’en croire, les filles ne seront pas livrées à elles-mêmes après cette formation. Divers partenariats sont déjà noués avec des producteurs locaux et internationaux en vue de leur insertion.

Bardol Migan n’a pas manqué de remercier le Fond des arts et de la culture pour son appui dans la mise en œuvre du projet. Toutefois, il exprime un petit regret quant aux candidatures que le projet n’a pas pu prendre en compte faute de moyens. En effet, prévu pour 10 femmes au départ, les organisateurs ont dû accepter une candidature de plus, vu le grand nombre de candidatures reçu. Mais ce n’est qu’une partie remise car «c’est une première et nous ne comptons pas nous en arrêter là » rassure Nadjibath Ibrahim.

A noter qu’il est prévu une restitution de cette formation dans la soirée du samedi 12 septembre 2020 à Artisttik Africa.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.