Dix ans après son décès : Coffi Guillaume Adjaho, bientôt une fondation en son nom
21 juin 2016
Facto 2016 : La 3ème édition démarre le 04 août prochain
24 juin 2016

BECUP: 13 millions du contribuable béninois dans les murailles de la Tour EFFEL…

le promoteur Tony Yambodè

Annoncé comme une des vitrines de la culture béninoise en France, l’événement Bénin Culturel à Paris (Becup) n’a pas tenu les fruits des promesses. La deuxième édition, tenue dans la première quinzaine de juin 2016 aura accouché d’une souris. Enquête sur une manifestation, fortement financée par le Fonds d’Aide à la Culture (FAC), laquelle est tournée au fiasco total…

« Elles n’ont rien foutu à Paris… Cette semaine, ces personnes qui ont pris l’argent du Fonds d’Aide à la Culture étaient incapables de louer une salle pour faire le concert annoncé dans le cadre de leur événement », confie tout remonté, à dekartcom un artiste musicien qui séjourne actuellement dans la région parisienne. « Les organisateurs ont pris d’assaut un parc public et ont été renvoyés par la police », ajoute un promoteur culturel béninois de passage sur Paris dans la période, également fâché de la dilapidation des ressources de l’Etat béninois.

BENIN CULTUREL A PARIS _« Bénin Culturel à Paris », c’est de cet événement que parlent les acteurs révoltés.
A l’organisation de la deuxième édition, tenue dans la première quinzaine de juin 2016, on reproche une avalanche d’imperfections. En ligne de mire : une organisation non professionnelle empreinte à d’improvisations. Pas de salle de spectacles… Pas de scène pour le Becup. Selon nos sources d’informations, les hommes en uniforme ont déguerpi organisateurs, artistes et petit public de circonstance du parc des Buttes Chaumont le samedi 11 juin 2016, pour défaut d’autorisation et incapacité de prendre une salle de spectacle.

Des propos que le promoteur Tony Yambodè conteste en ces termes : « on ne nous a pas renvoyés car au préalable le chargé à la production a adressé un mail à la Mairie de Paris (même si on n’a pas eu de réponse). La seule chose que la police municipale nous a dite, c’est que la majorité de notre public qui était constitué des supporters des équipes venues pour l’EURO 2016 était ivre et ils ont des bouteilles en mains, donc pour éviter que cela ne dégénère, les policiers nous ont demandé d’arrêter. Même si tel était le cas, pourquoi cela vous gêne, je suis l’initiateur de BENIN CULTUREL A PARIS et non ceux qui piaillent ».

Le Becup 2016 est donc terminé à queue de poisson. Il n’a pas eu de succès.

Mais Tony Yambodè semble voir tout en rose : « ils savent ceux qui parlent de ce qu’ils mettent dans succès. Ils connaissent mes indicateurs prédéfinis. N’importe quoi. Ceux qui veulent des résultats, ils ont fait quoi ? Ils connaissent quoi ? Les jaloux. Tout a marché chez moi. Pourquoi ils se plaignent à ma place ? J’ai dit à quelqu’un que quelque chose n’a pas marché ? Ils savent là où je vais ? Un événement prend du temps pour s’imposer. Mais pourquoi ça ? Arrêtez. Tony YAMBODE, c’est plus de 15 ans dans la promotion artistique. Vous avez commencé quand pour vous improviser donneurs de leçons ? Les actes parlent les amis »

Monsieur le Promoteur, quels sont alors vos indicateurs de réussite de votre événement ?
Tony Yambodè : « il y a communication interne et externe. Les indicateurs sont internes pour l’équipe de BENIN CULTUREL A PARIS »

Donc les résultats sont pour uniquement l’équipe d’organisation. Sans vouloir être trop exigeant, veuillez les partager avec mes lecteurs
« D’abord pour nous, pour les participants et au finish pour l’Etat. Mon premier résultat : la 2ème édition est organisée. 2ème résultat: trois groupes d’artistes ont pris part à la deuxième édition de BECUP. Résultat 3 : trois scènes ont accueilli le BECUP. Résultats 4: des contacts sont noués pour les éditions prochaines. Moi je réside au Bénin et j’organise à Paris (vous voyez ce que cela demande? Il faut oser. Ce n’est pas donner à n’importe qui de prendre ce risque. En France, c’est l’euro qu’on utilise. Moi je quitte ici avec le Franc CFA. Un euro ça fait 656 FCFA. Donc, il faut un budget conséquent pour réussir cette affaire. Pourquoi les gens parlent alors ? J’ai initié le BENIN CULTUREL A PARIS, les gens ont initié la semaine culturelle du Bénin à Paris. Cherchez à connaître leur budget et vous verrez. Pour réussir un événement BECUP, il faut de l’engagement, de la détermination, de la vision et avec ça: l’accompagnement financier conséquent. »

BENIN CULTUREL A PARIS

Et pourtant treize millions de FCFA du contribuable sont jetés dans cet événement
Pour la deuxième édition de Bénin Culturel à Paris, Tony Yambodè, a eu, comme appui financier du Ministère du Tourisme et de la Culture Treize millions de FCFA dont dix millions de l’Instruction Directe du Ministre (IDM) et trois millions au Fonds d’Aide à la Culture (FAC). Mais les recoupements de dekartcom font état de gaspillage, de dilapidation de fonds. Les artistes Nila et Mutant Kokpémédji n’ont pas tenu le show annoncé. N’eût été la scène de Miss Bénin France Europe, ils retourneront au pays sans la moindre prestation. Le buzz affiché à leur annonce pour cet événement n’est que du leurre et ces deux vaillants guerriers de la musique béninoise, têtes d’affiches du Becup 2016 n’ont point utilisé leurs armes sur le théâtre de la manifestation qui les a, pourtant, déplacés de Cotonou.

Selon nos sources, le jeune auteur et médiateur culturel, Ezin Pierre Dognon, bien connu dans le milieu culturel béninois serait le représentant et organisateur des BECUP à Paris.

Approché au détour d’une discussion informelle, ce dernier à été très clair « Tony Yambodè est un ami personnel avant d’être promoteur des BECUP. Mais je ne suis ni de près, ni de loin membre de l’équipe d’organisation des Bécup jusqu’à prétendre être représentant légal ». A la question de savoir si le BECUP était à la hauteur des attentes et son avis sur l’organisation, Pierre Dognon nous a laissé entendre « par amitié au promoteur qui est un ami personnel, je ne souhaite pas me prononcer publiquement sur l’organisation, sinon pas pour le moment. Mais j’ai eu le temps d’échanger avec l’ami Tony sur les orientations de son événement pour les éditions futures ».

Justifiant ce que nous apprécions dans cette enquête de dilapidation de denier public, le promoteur revient à la charge et souligne : « ingénieur culturel, je suis et c’est mon boulot, donc je ne m’amuse pas avec mon boulot. BENIN CULTUREL A PARIS, la deuxième édition a eu lieu avec trois groupes d’artistes : Groupe AXWADI, NILA et KOKPEMEDJI pour une délégation composée de onze personnes. Nous avons joué sur MISS BENIN France EUROPE sans cachet après que j’ai supplié presque le promoteur de Miss Bénin France Europe en la personne de Codjovi TOSSOU. Le groupe axwadi a joué au parc et au consulat Général du Bénin en France. Ce même groupe a fait honneur par sa prestation à quelques béninois vivants en France sur leur invitation. Nous avons réussi à avoir l’adhésion de la ville de Créteil et du Consulat du Bénin en France et d’un grand homme généreux Béninois en France ».

Si vous voulez savoir l’avis de la rédaction de dekartcom, laissez-moi-vous dire que 13 millions du contribuable béninois se trouvent actuellement dans les ferrailles de la Tour EFFEL…En tout cas, c’est une évidence que le Becup a eu lieu. Cependant, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. De considérables couacs ont entaché l’édition. Le promoteur devra recueillir les observations des uns et des autres pour avancer. Les événements majeurs grandissent avec les critiques. A bon entendeur, salut !

Réalisation : Esckil AGBO

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Comments are closed.

0Shares
0