Revue de Presse : Le festival sur le Niger tenu, le Masa se précise et le Fitheb incertain

Ségou tient la 14ème édition du festival sur le fleuve Niger. Elle a été officiellement ouverte le jeudi 1er février 2018 et se poursuit jusqu’au 05 février, nous informe le site web malien Malinet.

La cérémonie organisée à cette fin a été présidée par la Ministre de l’artisanat et du tourisme, Nina Waller Intalouh et est couplée avec celle de lancement solennel de la foire internationale de Ségou, ajoute le journal en ligne Niarela. Cette édition, poursuit le journal est placé sur le thème : « Ségou, Ville d’architecture » et a mobilisé au total 72 groupes d’artistes.

Il s’agit, détaille Malinet de 54 groupes d’artistes en musique, sept en théâtre et conte, trois en danse et neuf troupes traditionnelles.

Mamou Daffé, le promoteur du festival sur le Niger a réussi à mobiliser de grands artistes et acteurs culturels africains parmi lesquels le célèbre chanteur Salif Keita. Celui-ci était en vedette sur la berge du fleuve Niger, le samedi 03 février, nuit lors du géant concert « Soirée panafricaine », écrit 30minutes.net.

Du Mali, rendons nous en Côte d’Ivoire pour signaler la modification de la dénomination du sigle MASA. Précédemment connu sous la signification « Marché des Arts du Spectacle Africain », il devient désormais « Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan », nous apprend l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).

L’annonce a été faite par le Directeur Général de la biennale, le Professeur Yacouba Konaté lors de la Réunion des Secrétaires généraux des grandes chancelleries d’Afrique subsaharienne francophone et de France, le vendredi 26 janvier 2018.

Selon le site web, Live.ci, il n’y a point de doute sur la tenue de l’événement. Les choses se précisent et on en sait davantage sur les activités majeures de l’édition.

Le journal en ligne rapporte que pour la dixième édition du MASA, 65 groupes répartis dans sept disciplines sont retenus. Le site panafricain Dekartcom.net l’appuie et détaille : vingt groupes en musique, huit en danse, huit en théâtre, huit en conte, dix en humour, huit en arts de la rue et trois slam.

L’Agence Ivoirienne de Presse, sur la même ligne ajoute qu’en termes de chiffre, 112 séminaristes sont attendus à Abidjan du 10 au 17 mars 2018 dans le cadre de l’événement. Des délégations de 43 personnes des Etats- Unis, 20 du Canada et 10 du Maroc sont également annoncées pour prendre part à la biennale, ajoute l’AIP.

Selon les explications du Professeur Yacouba Konaté, relayées par l’AIP, le MASA est à la date du vendredi 26 janvier 2018 à 806 artistes invités, sans compter les professionnels et les directeurs de festivals. En marge de l’événement, croit savoir l’AIP, plusieurs autres grandes réunions sont prévues. Il s’agit entre autres d’une réunion de l’OIF, d’un séminaire de l’institut international du théâtre, et sur les arts de la rue, de la 2ème rencontre d’Afrique – Maghreb des professionnels des arts de la scène et d’une rencontre sur la mode.

Au Bénin, c’est un SOS qui est lancé pour demander la tenue de la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB).

SOS pour le FITHEB, écrit le site Africulturelle, publiant à sa Une le jeudi 1er février l’interview de lancement de la campagne « JE SUIS FITHEB 2018 » initié par le journaliste culturel, Esckil Agbo.

Le même entretien est relayé par le web journal Africa Cultures qui titre : « Campagne JE SUIS FITHEB 2018 : Esckil Agbo revendique la 14ème édition de l’événement ». Le quotidien L’Evénement Précis, pour sa part pense que c’est un cri de détresse que le journaliste a adressé à l’actuel Ministre de la Culture, M. Oswald Homéky. Dans l’un ou l’autre cas, l’unique objectif de ladite campagne, analyse Dekartcom.net est d’aboutir à l’organisation de l’édition 2018 de la biennale béninoise consacrée au théâtre.

Fin de cette revue de presse, je vous retrouve lundi prochain

Cader E. AGBO

No Comments

Post A Comment