Quinzaine du cinéma africain au Bénin : Vers la réanimation des salles de cinéma

Du 2 au 18 août 2019, Cotonou sera aux couleurs de la « Quinzaine du cinéma africain au Bénin ». A la faveur d’une conférence de presse, les organisateurs ont dévoilé les tenants et aboutissants de cette initiative du 7ème art au Bénin, dans la matinée du mardi 30 juillet 2019 à Cotonou.

« Nous voulons ramener les gens au cinéma ». C’est le défi que veut relever Christian Noukpo Whannou, membre du comité d’organisation de la « Quinzaine du cinéma africain au Bénin » (Qcab). Portée par l’Association des techniciens de l’audiovisuel et de la communication (Atac), cette initiative entend raviver la fibre cinématographique tant dans le rang des cinéphiles comme dans celui des professionnels.

« La quinzaine du cinéma africain au Bénin » vient pour essayer de relancer les choses à partir de l’existant » a renseigné Christian Noukpo Whannou. Pour les organisateurs, il ne sert à rien d’attendre en vain que le pouvoir public assainisse le secteur. A en croire Thierry Yansounou, cette initiative est conçue pour le plaisir des cinéphiles et des acteurs de la chaîne cinématographique.

Ils envisagent donc partir de l’existant pour redonner aux populations, le gout d’aller au cinéma. Désormais et ce, plusieurs fois au cours de l’année, « La quinzaine du cinéma africain au Bénin » se tiendra. Ceci en vue de mettre le cinéma africain en général et celui béninois en particulier, à l’honneur.

Pour cette édition, 2 salles de cinéma que sont « Ciné concorde » et « Le Bénin » accueillent les projections de différents films sélectionnés. Selon les organisateurs, pratiquement tous les producteurs de films au Bénin s’impliquent dans cette quinzaine, pour sa réussite. Ce qui permet un contenu assez fourni pour les diverses programmations.

3 activités majeures font le menu« La quinzaine du cinéma africain au Bénin » à savoirs ‘’la projection de films, les formations et les entretien-débats intergénérationnels. Pour la projection des films, le comité d’organisations a concocté un programme alléchant avec des films d’écoles, des courts et longs métrages pour le plaisir des cinéphiles. Les organisateurs promettent ne pas proposer que des films élitistes mais tenir également compte des cinéphiles lambda.

Le volet formation quant à lui, prévoit des cours de renforcement de capacité qualifiante et diplômante à l’endroit des amateurs qui exercent dans le milieu cinématographique. Des masters class sont aussi prévus pour permettre aux experts de partager avec les professionnels leurs connaissances.

Pour les ‘’entretien-débats’’, il est prévu des échanges intergénérationnels pour permettre aux jeunes du secteur d’échanger avec leurs aînés en vue de favoriser l’essor du 7ème art au Bénin.

Inès Fèliho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment