Images du spectacle "Kondo le Requin" Crédit photo: Tognidaho

Projet « Texte ta scène » : Le théâtre, un vecteur de développement

Dans le cadre la 1ère édition du projet littéraire et artistique « Texte ta scène », il s’est tenue une communication sur le rôle du théâtre dans la vie quotidienne le lundi 9 juillet 2018, au siège du Fitheb à Cotonou.

« Le théâtre, un outil d’impact social direct ». C’est le thème de la communication tenue en présence de comédiens, d’acteurs et journalistes culturels dans la matinée du lundi 9 juillet 2018 à la direction générale du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) sis à Cotonou.

Animée par deux illustres acteurs du théâtre béninois que sont le Docteur Fernand Nouwligbèto et le directeur du Fitheb Erick-Hector Hounkpè, cette communication a mis la lumière sur le grand impact du théâtre sur la vie quotidienne. Beaucoup de personnes ne le perçoivent pas ainsi.

Tous deux, lors de ladite communication ont mis un accent particulier sur le fait que le théâtre constitue un grand vecteur de développement compte tenu de ses nombreuses influences positives. A en croire le professeur Fernand Nouwligbèto, le théâtre est au carrefour de tous les autres arts et plus qu’un impact est un vecteur de développement.

Pour élucider cette assertion, il a montré avec des exemples à l’appui comment le théâtre dans sa dimension spectacle peut agir sur l’économie nationale. Aussi attire-t-il l’attention sur le rôle du théâtre dans la construction de l’être. De ses propos l’on retient que le théâtre peut s’avérer comme un exutoire où les gens ont la possibilité d’extérioriser leurs sentiments les plus enfouis. Ce qui empêche certaines dérives dans la société.

De même que ce dernier, le directeur du Fitheb met en exergue la dimension socio-économique du théâtre. Pour appuyer son prédécesseur, Erick-Hector Hounkpè affirme que le théâtre influence positivement le comportement des jeunes et les soustrait du banditisme. Il décrit la manière dont cet art permet de rendre visible des thématiques à l’aide d’instruments comme l’humour, l’ironie et autres. « Il n’y a pas de sensibilisation sans le théâtre » va-t-il laisser entendre. Le directeur du Fitheb insiste sur le fait que le théâtre étant un levier de développement grâce à l’économie culturelle et de proximité qu’il favorise peut régler le problème du chômage.

Les deux orateurs d’un commun accord vont conclure sur la nécessité de la prise en compte de la dimension sociale et économique du théâtre par les différents acteurs du ce secteur.

Inès FELIHO

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment