Programme SEMIS : Après Parakou, « L’oracle » joué à Cotonou

Le théâtre de verdure de l’institut français de Cotonou a servi de cadre au soir du vendredi 21 juillet 2017 à la représentation de la pièce de théâtre intitulée «L’ORACLE », un texte de l’auteur congolais Guy Menga, adapté par le jeune dramaturge béninois Sèdjro Houansou et mis en scène par Arsène Kokou Yèmadjè. La création porte les griffes du Programme SEMIS.

L’Oracle est un texte qui parle entre autres du mariage forcé et précoce, d’éducation dans les sociétés africaines, du conflit de générations, de la place des anciens et de l’implication de l’image des dieux dans l’éducation de nos enfants, explique Giovanni Sèdjro Houansou, le chargé de communication du Programme SEMIS. Il est le résultat d’une résidence de création qui s’est déroulée à l’Institut Français de Parakou.

En effet, il s’agit d’une famille qui, en voulant perpétuer la tradition, décide de mettre en mariage de façon prématurée sa fille unique Louaka. Sous les projecteurs, une bagarre due à l’opposition de la mère de la jeune fille face à ce projet de mariage, éclata dans le foyer conjugal. Le poids masculin a eu raison de maman Louaka. Son époux finit par la convaincre. La liste de constitution de la dot adoptée par les géniteurs de l’héroïne.

Des tissus aux boissons en passant par la beauté et la virginité de la fille, tout était calculé.
Face à cette situation qui devient inévitable pour elle, Louaka sollicite alors l’intervention d’un prêtre de Fâ, qui de concert avec sa grand- mère a réussi à épargner l’adolescente de ce sort.

Les comédiens Donatien Sodégla, Agathe Gouthon, Victor Goudahouandji, Hermione Soudé et Cybelline de Souza, sous la direction du metteur en scène Arsène Kokou Yèmadjè ont su bien communiquer avec le public afin de passer le message de « L’Oracle ».

La création fait suite à l’atelier de formation sur les «Aveux du Corps » tenue en juin dernier à Parakou. Elle a été jouée une première fois le 08 juillet à l’institut français de Parakou avant l’étape de Cotonou.

Le Programme SEMIS de Germes de Pensées se poursuit avec d’autres activités.

Hubert KIDJASSOU

No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.