Niger/ Toukountchi Festival de Cinéma 2017 : Le Bénin s’adjuge le prix du meilleur documentaire

Xwlako, trésor d’un sol. Ainsi est titré le film sacré Meilleur Documentaire au Toukountchi Festival de Cinéma du Niger, édition 2017. Il est du Béninois Gildas Dossou.

Xwlakô, trésor d’un sol est un documentaire qui fait voyager les cinéphiles au Bénin, précisément dans les arcanes de fabrication du sel de cuisine. Etendu environ sur une trentaine de minutes, il met les projecteurs sur une cité au sol extraordinaire. Djêgbadji : ce qui veut dire littéralement « le royaume du sel ». Elle est située à Ouidah, la ville historique du Bénin abritant la route des esclaves. Du sol au sel, ce film semble ne rien occulter des étapes qui conduisent à la préparation du sel de cuisine au Bénin.

Doté montage qui épate par son professionnalisme, le documentaire rend public un patrimoine alimentaire africain : le sel de cuisine, naturel. Il aborde un sujet original et bien convaincant. Il est le résultat d’un étalonnage clairement défini, précis. Sa construction technique, dans l’ensemble des films en lice dans cette catégorie est acceptable avec une restitution visuelle affable.

Au regard de ces qualités, le jury présidé par la Réalisatrice nigérienne Rahamatou Keita (Prix de la Meilleure image au Fespaco 2017), exprime son admiration en attribuant à Xwlakô, trésor d’un sol le Prix du Meilleur Documentaire.

Gildas Dossou, son réalisateur est étudiant à l’Ecole Nationale des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ENSTIC) de l’Université d’Abomey- Calavi (UAC).

Esckil AGBO, Envoyé spécial au Niger

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment