m’sieur

M’sieur, paru en 1916, fait se croiser dans de petites scènes
dramatiques, des monologues ou de courts récits, une vingtaine
d’adolescents. Ils ont une famille, vont à l’école, et pour devenir
adultes, ils n’ont d’autre alternative que de laisser mourir leur
enfance. Il y a ceux qui se battent, ceux qui tentent de fuir en
rêvant d’un autre monde, ceux qui se résignent.

Dans une succession de situations cruelles, cocasses, tendres
ou surréalistes, Karinthy nous conte avec une acuité troublante
les pérégrinations intimes de ces enfants dans leur confrontation
avec l’institution scolaire et l’éducation en général : confrontation
entre l’imaginaire et la sensibilité enfantines d’une part, et la
« raison » adulte d’autre part. Au-delà de ce face à face drôle mais
souvent impitoyable pour ses jeunes héros Karinthy jette un
regard acerbe sur les adultes et leurs certitudes. M’sieur pourrait
avoir comme sous-titre : Joies et malheurs de collégiens ou le
paradis perdu de l’adolescence.

De Frigyes Karinthy
Comédiens : Joël Lokossou et Uriel Barthélémi
Mise en scène :Fabrice Taponard
Musique : Uriel Barthélémi
Adaptation : Franck Taponard et Joël Lokossou
Traduit du hongrois par Françoise Gal
Lumières : Christian Brunel

No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.