Miel Sacré: Le deuxième livre d’Eléna Miro K. mis sur le marché

Eléna MiroK. est une jeune chef d’entreprise, animatrice-télé. Depuis quelques années, elle a rejoint le rang des écrivains béninois par son œuvre Le bout du tunnel. Le samedi 25 juin 2016 à Cotonou, elle a présenté son nouveau livre, Miel Sacré aux acteurs de la chaîne littéraire.

Miel Sacré est un recueil de nouvelles qui relate deux histoires, celles de deux femmes, Jessi et Stéphanie. Habib Dakpogan, le présentateur de l’ouvrage indique qu’en réalité chacune de ces nouvelles est l’histoire d’un homme qui révèle la nature d’une femme. Il précise que Miel Sacré expose le sens du récit, l’attitude à l’intrigue et le goût du labyrinthe de son auteur, Eléna Miro K. Celle-ci, ajoute Habib Dakpogan, a su via ces deux histoires restaurer à la manière d’une pièce de série rose, la perception ‘’mannequin’’ de l’amour.

Eléna Miro K

Eléna Miro K

« La langue est simple, transparente, livrée sans artifices comme si l’auteur voudrait qu’on atteigne l’histoire tout de suite, sans le moindre intermédiaire », lance le présentateur. Un style qui selon lui traduit une forme de générosité qui n’a d’égal qu’une forme d’accessibilité, peut -être liée au métier de communicatrice de l’auteur.

Félicitant Eléna Miro K., l’écrivain – chroniqueur, Jérôme Carlos se réjouit à sa prise de parole en ces termes : « je peux vous dire et certifier que la jeune génération d’écrivains béninois tiennent haut le flambeau de la littérature. A en juger par la qualité des œuvres qu’ils produisent ». Le nouveau livre, à l’en croire, est la manière qu’a choisi Eléna Miro K. pour célébrer la femme, tous les jours et toute la vie.

Me Joseph Djogbénou, ministre de la justice et parrain de l’évènement a aussi félicité et remercié la jeune écrivaine pour son bel ouvrage. A l’endroit de la jeune génération de la culture, il promet l’entier engagement du gouvernement pour faire de ce secteur le maillon essentiel du développement du Bénin.

« Notre salut est dans la culture et nous gagnerions davantage à faire en sorte que ceux et celles qui prennent notre pays comme passage puissent être satisfaits de la contribution que nous leur apportons » a-t-il indiqué.

Inès KOUAGOU (Collaboration)

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.