Rencontres professionnelles , Photo: Azcool de porto novo

MASA 2018/ Rencontres professionnelles : Le marché de l’art à la croisée des chemins

Le marché des arts de la scène est à un carrefour important. Il connaît une situation décisive face à laquelle les acteurs devront opérer un choix audacieux. Quel modèle économique pour les arts de la scène ? La question était au menu de la 3ème journée des Rencontres Professionnelles, tenue mercredi 14 mars.

Le marché de l’art subit de vives transformations dues au progrès galopant des nouvelles technologies. A en croire le Malien Mamou Daffé, l’un des panélistes de cette matinée, par ailleurs directeur du Festival sur le fleuve Niger, loin d’être une menace, cette révolution numérique est une opportunité pour le marché des arts de la scène.

Son compatriote Adama Traoré du festival Théâtre des réalités abonde dans le même sens, tout en relevant l’importance du réseautage dans la circulation des produits culturels. Ce faisant, pense-t-il, on aurait développé un modèle économique qui s’intéressera à toute la chaîne des arts et de la culture.

Pour Patrice Papelard, directeur artistique des Invités de Villeurbanne (France), et Achref Chargui, directeur des Journées musicales de Carthage (Jmc), les arts de la scène, au-delà des aspects de divertissement qu’on leur reconnaît, sont de véritables pourvoyeurs d’emplois. L’urgence, fait savoir le directeur des Jmc, est de restructurer le secteur avec des composantes embrassant des systèmes de rémunération et de subvention des arts ; lesquels seront bien définis.

Mais il faut les conformer aux réalités des populations, suggère Adama Traoré.

 

Esckil AGBO, envoyé spécial à Abidjan (Le Journal du Masa)

  • 9
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment