MASA 2018/ Jour 3 : La revue de presse

Paco Sery en concert le jeudi 15 mars. L’annonce nous a été faite par le web journal Anoumabo.com. Le célèbre batteur partagera la scène avec Luc Segui et Isaac Kemo, complète le quotidien Fraternité Matin. Les trois vedettes seront en attraction dans un spectacle dénommé : Les éléphants du Jazz, précise le journal. Le spectacle est prévu pour démarrer à 21 heures (Heure d’Abidjan) au palais de la culture à Treichville, précise Ivoire Matin. Pour avoir accès au spectacle, il est conseillé de prendre à temps son billet d’entrée (10.000 FCFA), rappelle Anoumabo.com.

D’une annonce à une autre, Fraternité Matin signale que le musicien – chanteur et acteur d’origine ivoirienne David Tayorault revient sur la scène du MASA 25 ans après sa première participation. L’artiste offrira deux concerts les mardi 13 mars (institut français) et vendredi 16 mars (palais de la culture) aux festivaliers de la biennale, se réjouit Abidjanshow.com. Le spectacle prévu à cet effet est intitulé « voyage – rencontre », croit savoir africain.info.

David Tayorault s’annonce, Cheickné Sissoko s’est déjà, quant à lui produit. Selon Le Journal du MASA, l’instrumentiste- chanteur malien a donné un superbe concert avec ses cinq Tamans à l’esplanade lagunaire du palais de la culture le samedi 10 mars dernier. Il n’était pas seul sur la scène lagunaire. Il y avait aussi l’Algérien Ifrikya Spirit. Ensemble les deux professionnels de la musique ont donné le top des géants concerts du MASA 2018, ovationne mon confrère Assane Koné, auteur de l’article.

Africulturelle n’était pas au concert algéro- malien. Le web journal du Sénégal se préoccupait des rencontres professionnelles. D’abord, sous la plume de Régina Sambou, il indique que les dites rencontres s’ouvrent ce lundi 12 mars avec à la clé un premier thème qui ramène les participants aux origines du MASA.

Africulturelle poursuit et fait savoir que pour la 10ème édition, il est constaté un nombre important de rencontres professionnelles. « Dr Koffi Honoré qui préside ladite commission et son équipe se sont vu contraints de programmer deux rencontres par jour pour tenir les délais impartis. Ainsi, du lundi 12 au vendredi 16 mars 2018 se tiendront simultanément chaque jour de 10h à 13heures deux rencontres professionnelles, l’une dans la salle Niangoran Porquet (300 places) et l’autre dans la salle Jean-Marie Adiaffi (60 places) du Palais de la culture d’Abidjan », écrit le web journal.

Fin de cette revue de presse, je vous retrouve demain pour un nouveau numéro

Esckil AGBO, envoyé spécial à Abidjan

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment