Photo de famille des participant(es). Photo/DR

Mali- Entrepreneuriat Maaya : Une quinzaine d’acteurs culturels formés en Leadership et Fundraising

Une quinzaine d’acteurs culturels venus du Togo, du Burkina Faso, de la Guinée Conakry, de la Tunisie et du Mali ont pris part à deux jours de formation au Centre Culturel Kôrè (CCK) à Ségou au Mali. Déroulé en marge des activités qui meublent le Festival sur le Niger couplé à la 2ème édition Ségou’Art (salon d’Art contemporain du Mali), la formation a porté sur le Leadership et le Fundraising.

Tenue du 28 au 29 janvier 2019, la formation en Leadership et en Fundraisinga rassemblé de jeunes managers, entrepreneurs et promoteurs culturels africains. Cette rencontre de 2 jours s’inscrit dans le cadre du programme de formation en entrepreneuriat culturel Maaya initié par l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM).

Dès la première journée, les participants ont été entretenus par le formateur sénégalais d’origine congolaise Luc Mayitoukou et Bourama Diarra de l’IKAM sur leurs attentes ainsi que leurs évolutions depuis qu’ils ont intégrés le programme ‘’Entrepreneuriat Maaya ‘’ dont le cursus dure 3ans. Les échanges ont permis à ces derniers d’exprimer leur satisfaction et les améliorations observées dans l’organisation et le fonctionnement de leurs structures respectives.

En ce qui concerne la deuxième journée, elle a été consacré au thème « Marketing et communication d’entreprises culturelles : Technique de Fundraising (de la charité au développement) ». Sous l’encadrement du formateur Oussama Rafihi, administrateur du Fonds Arabe des Arts et de la Culture du Liban, la formation s’est poursuivie avec des débats et questionnements sur la définition et les différentes qualités d’un bon leader. Il a notamment fait une exploration de l’Odysée de l’ « Endurance », d’Ernest Schackelton relatant la première tentative avortée de la traversée de l’Antarctique.

Le formateur a en outre abordé l’intelligence artificielle et la culture, la globalisation, la répartition des richesses dans le monde, les questions stratégiques du fundraising et plusieurs autres points avant d’inviter les participants à élaborer les ‘’ case statement’’ de leurs différentes structures pour la session.

Rappelons que l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM) offre plusieurs formations dans le domaine culturel. Il s’agit des formations en Entrepreneuriat culturel ; Maaya culture et gestion de l’évènement culturel ; Administration artistique et culturelle ; Management culturel et financement de projets culturels ; Marketing et communication des entreprises culturelles ; Politique culturelle, droits d’auteur et propriété intellectuelle ; Multimédia et métiers du spectacle.

Gnandi N’Yaa-Bi Evan

 

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment