Henri Morgan, journaliste culturel et Promoteur du blog J’aime la Culture. Crédit photo: Tognidaho

Henri Morgan : « Le FITHEB d’Oswald Homéky est déjà dans l’improvisation »

Pour ce numéro de notre rubrique « Le Mardi du FITHEB », nous recevons le journaliste culturel et Promoteur du blog J’aime la Culture, Henri Morgan. Sans langue de bois, il donne son point de vue sur le mutisme autour de l’organisation de la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB).

Entretien

Dekartcom.net : FITHEB 2018 : Que vous inspire le silence autour de l’événement ?
Henri Morgan : Silence autour de la 14ème biennale du Festival International de Théâtre du Bénin? Non. Il ne s’agit pas d’un silence mais d’une observation. D’abord, ce que je constate dans le rang des acteurs culturels, c’est plutôt cette prédisposition à croire en la bonne foi du Ministre Oswald Homéky qui s’est porté garant de la tenue effective de la 14ème biennale du FITHEB du 16 au 24 Novembre 2018.

Pour ce que j’observe, les artistes prennent leur mal en patience pour voir jusqu’où le ministre Oswald Homéky conduirait le FITHEB 2018. La posture du directeur Erick-Hector Hounkpè par rapport à la biennale n’est pas non plus à confondre avec le silence. Qu’il vous souvienne que le 27 Mars 2018, le ministre Oswald Homéky avait annoncé la mise sur pied d’un conseil consultatif composé des grands noms du théâtre béninois, qui conduira avec le directeur du FITHEB la finalisation de la programmation de la prochaine biennale. Ceci au mépris du fonctionnement de l’institution FITHEB pourtant dotée d’une direction et d’un Conseil d’administration.

En clair Erick-Hector Hounkpè ne peut qu’attendre le quitus du ministre Oswald Homéky avant d’avancer sur l’organisation pratique du FITHEB 2018. Vous convenez avec moi que s’il y a un silence pesant sur l’imminent événement, on ne peut interroger que le ministre Oswald Homéky.

L’autorité avait annoncé qu’aucune improvisation n’entachera le FITHEB du nouveau départ. Vous y croyez?
Nous sommes à moins de quatre mois de la 14ème biennale du FITHEB prévue pour se tenir du 16 au 24 Novembre 2018. Mais « Tous au FITHEB » est l’actualité au sein de cette institution. Cela prouve que le directeur Erick-Hector Hounkpè ne supporte pas le coma dans lequel, les politiques veulent plonger le FITHEB.

Nous savons pour l’avoir vu à l’œuvre que s’il avait la main pour agir librement, on n’en serait pas là. Et je n’invente rien. Les preuves de sa performance et son pragmatisme existent.

Par ailleurs, « Tous au FITHEB » à trois mois de la biennale, doit être vu comme une alerte, un cri de détresse, un SOS pour sauver le FITHEB 2018. Ce n’est pas un secret. Le FITHEB d’Oswald Homéky est déjà dans l’improvisation.

Car pour un événement d’envergure internationale, qui plus est une biennale, qui s’impose par son sérieux et sa crédibilité, la programmation est connue six mois plus tôt pour permettre aux troupes étrangères et nationales d’être fixées. Les promesses du 21 Février 2018 sur un FITHEB sans improvisation n’engagent donc que ceux qui y croient.

Le FITHEB prochain, si le miracle se réalisait, c’est : 300 festivaliers attendus, 300 millions de francs CFA comme budget et 20 spectacles dont dix nationaux. En êtes-vous vous fier ?
Hum. C’est une délicate question. Quand on fait un peu de recul, on se rend à l’évidence qu’avec moins 200.000.000F CFA pour le FITHEB 2014 sous Ousmane Alédji, la 12ème biennale a accueilli 20 compagnies internationales et 25 troupes nationales. Mieux pour un budget d’environ 300.000.000FCFA, la 13ème biennale avec Erick-Hector Hounkpè a reçu pour le FITHEB Jononxi, au total 19 spectacles de théâtre, de conte, d’humour et des lectures scéniques dont 10 du Bénin et 09 de l’extérieur sans oublier le FITHEB migratoire.

Quant à ma fierté sur le choix du ministre Oswald Homéky, je veux croire que juste après, le FITHEB du nouveau départ, le FITHEB migratoire prendra le relai courant l’année 2019.

Quelles sont vos attentes pour ce FITHEB ?
Je pourrai parler d’attente si le FITHEB du nouveau départ était sous le contrôle exclusif du directeur Erick-Hector Hounkpè et du Conseil d’administration. Pour l’heure, je ne veux pas m’offrir le luxe d’espérer quoi que ce soit de ce gouvernement après plus de deux ans d’ensevelissement des arts et de la culture.

Je prends juste au mot le ministre Oswald Homéky qui nous a promis le FITHEB 2018 du 16 au 24 Novembre prochain sans improvisation. Vivement qu’il en soit ainsi…

Réalisation : Esckil AGBO/ ©Dekartcom.net …août 2018

  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment