Foire Internationale de Ségou 2017 :Tout pour tous

Foire Internationale de Ségou 2017 :Tout pour tous

Foire Internationale de Ségou 2017

Entretien de la Semaine

Des stands alignés les uns derrière les autres. Ils sont aux couleurs du Festival sur le fleuve Niger, ils dressent des produits et œuvres divers. Leurs tenanciers sont accueillants et disposés à satisfaire les clients : nous sommes sur la foire internationale de Ségou, installés au bord du fleuve Niger. Bienvenus dans le grand marché des produits ‘’made in Afrique’’. Reportage…

Aussi riche que diversifiée, la foire internationale de Ségou, édition 2017 offre, comme à l’accoutumée, depuis 13 ans une belle visibilité des produits locaux fabriqués en Afrique. Artisans et clients y discutent à l’image d’un grand marché.

Humant la fraîcheur du fleuve Niger, exposants, vendeurs et acheteurs sont tout heureux. Les uns, contents d’avoir leur stand parmi les 120 retenus cette année, les autres, heureux de découvrir la gamme de produits, purement africains.

Edward Tabienu est un Cordonnier ghanéen, la trentaine, presque. C’est un spécialiste des chaussures aux multiples facettes du continent africain qui est à sa troisième participation à cette foire. Dans son stand, sont exposées des chaussures de toutes formes, de toutes les tailles et fabriquées à la main. Tout comme pour bien habiller ses clients, chaque paire de chaussures est accompagnée de son sac (notamment pour les dames). A l’arrivée de l’équipe de dekartcom, il était occupé à recevoir les clients et n’a pas pu nous laisser un mot sur son travail.

Aussi consacré à satisfaire les acheteurs, Amadou Keita, Malien vivant au Togo a tout de même lâché quelques mots à notre endroit. « C’est la 3ème fois que je viens à la foire de Ségou. Ma toute première participation remonte à 2009. Je suis un fabricateur de chaussures artisanales pour dames, hommes et enfants ». Sur son stand, souliers et babouches disputent les places.

Pas de chaussures sur le stand de la Mauritanienne Mariem Moh Abdel Jelil. Elle est dans le cosmétique. Présidente du réseau Towiza 50 Coopératives artisanales de la Mauritanie, elle a tout pour rendre la femme belle et jolie. Bijoux et boubous divers remplissent son étalage.Au moment où votre site s’est pointé pour lui arracher ses impressions sur la foire, la commerçante au teint clair, visage bien rond sur lequel sont délicatement posés des verres est affairée à satisfaire ses clientes, pour la plupart dans la fleur de l’âge, les unes aussi belles que les autres. Elle nous reçut au terme de son entretien avec les jeunes dames. « Je suis très contente de revenir à Ségou dans le cadre de la foire. J’ai déjà participé plusieurs fois et je ne regrette jamais ma participation…Comme vous le voyez sur mon stand, je rends belles les femmes, elles sont mes clientes prioritaires. Certaines viennent avec leurs époux ou leurs fiancée ».

Depuis la première édition, le Malien Ina Bodiko n’a jamais manqué cette foire. Il est responsable d’une association qui fabrique essentiellement des œuvres touaregs.

Produits vivriers et thérapeutiques y sont aussi
Ina Aggeu est une artisane malienne âgée de 52 ans. Elle est membre de la fédération Falla Sonicoura de Ségou, un regroupement d’associations intervenant dans le maraîcher. Cela fait 13 ans qu’elle vient à la foire internationale de Ségou. Toute souriante, elle signale que depuis le 30 janvier où elle s’est installée, elle a déjà vendu plus d’une dizaine des caisses à produits qu’elle a apportées. C’est une occasion, se réjouit la maman, où ses chiffres d’affaires augmentent exponentiellement.

Manger sain pour se maintenir en bonne santé. Mais se soigner en cas de maladie. Pour cela, l’Ivoirien Ladji Dembélé n’a pas voulu se faire conter la 13ème édition de la foire de Ségou. Il y est avec sa boule miraculeuse. C’est un produit composé avec de l’argile, d’écorces, racines de planteset eau. Il guérit, selon les précisions de LadjiDembélé les maux de genoux, de chevilles, les entorses et inflammations. La boule miraculeuse rend également facile l’accouchement, précise l’homme de la Côte d’Ivoire avant de laisser notre micro à la Béninoise Chantal KodjogbéHounguè.

Celle-ci est promotrice de l’alcool AZ, « un cicatrisant rapide, anti- douleur efficace », a-t-elle indiqué. Selon ses explications, il s’agit d’un remède contre les brûlures, les maux de dents, les vieilles plaies, abcès, piqûres d’insectes…, présent dans dix pays africains.

De même que l’Université de Ségou

Université de Ségou

Université de Ségou

L’Université de Ségou n’est pas restée loin de la foire. Sa présence à ce marché peut étonner. Mais cela se justifie en ces termes d’Aldiouma Guindo, Chef – Division Information et Orientation de son rectorat : « nous participons à cette foire pour sensibiliser la jeunesse de la ville sur les filières de notre campus. L’université de Ségou comprend quatre décanats et une direction d’institutions. La faculté des Sciences Sociales, celle d’Agronomie et de Médecine Animale, la faculté du Génie et des Sciences, celle des Sciences de la Santé et l’Institut Universitaire de Formation Professionnelle. La foire constitue pour nous une occasion de vulgariser ce qui se fait dans notre université et d’exposer des opportunités d’emplois aux jeunes ».

Cet établissement d’enseignement supérieur n’est pas le seul à venir discuter d’opportunité d’emplois à la couche juvénile. Il faut noter également la présence de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) du Mali et celle de l’Office du Tourisme de la ville.

Eléphant Vert – Mali n’est pas une structure publique comme les trois autres. C’est une société privée, de production d’engrais organiques. De son usine, basée à Ségou, sortent des produits riches en matière organique, lesquels enrichissent les sols, gages d’une bonne croissance des plantes.Selon Mountaga Diallo, l’un de ses responsables, Eléphant – Vert – Mali a toujours fait d’heureuses expériences à la foire internationale de Ségou. C’est sa motivation à être là chaque année.

En clair, à la foire internationale de Ségou, le souk paraît bien ordonné pour une belle visibilité des produits locaux africains.

Esckil AGBO, envoyé spécial à Ségou

Téléchargez gratuitement le Programme du Festival sur le Niger

Dekartcom_festival_sur_le_niger_BFC

Lire aussi dans cette catégorie :