photo/DR

FITHEB 2018 : Certifié incertain

Finalement, pas de FITHEB en 2018 ? L’incertitude qui plane sur la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin est certaine. Le FITHEB 2018 est problématique. C’est un FITHEB à la limité hypothéqué.

Selon le point de presse pompeusement animé par le Ministre Oswald Homéky en mars dernier, il est annoncé pour finalement se tenir du 16 au 24 novembre. Nous voici à moins de quatre mois de cette date, et, rien ne promet la biennale.

M. Homéky, lors de cette rencontre avec des journalistes, avait lâché pourtant le mot magique : «Le FITHEB du nouveau départ ». Il avait dit que rien ne serait comme avant. Il avait soutenu qu’il n’y aurait point d’improvisation. Cet homme que j’apprécie pour ses qualités d’autorité éloquente et élégante nous avait pourtant annoncé un FITHEB digne des Béninois.

Mais aujourd’hui, je me rends compte que ce n’est plus le cas, pardon, que ce ne serait plus le cas. J’avais cru en M. Homéky. Et dans ce climat de confiance, j’ai annoncé sur mes canaux de diffusion, une rubrique spéciale sur la plateforme culturelle Dekartcom.net : Le Mardi du FITHEB.

Lorsque nous annoncions cette rubrique, nous avions pour objectif de communiquer abondamment sur l’événement. Nous avions décidé de mettre notre plume et notre web journal (www.dekartcom.net) au service du FITHEB. Notre but était de montrer aux acteurs du théâtre du monde entier que « le plus grand événement de théâtre d’Afrique » arrive. C’était cela, la finalité de « Le Mardi du FITHEB ».

Mais très tôt, nous avons été découragé. Parce que, avons – nous constaté, rien n’était vraiment prêt. Rien ne s’était vraiment dessiné. Rien du tout. Les éléments dont les innovations, la programmation, l’évolution des préparatifs – sur lesquels nous devrions communiquer pour donner de l’avant- goût aux acteurs étaient toujours dans les rêves.

A la date d’aujourd’hui, il faut dire que techniquement, le FITHEB n’est pas prêt pour novembre prochain. Il faut oser l’écrire. La communication, rien du tout. Les compagnies et groupes retenus, rien du tout. La programmation générale, encore dans le songe.

Face à la léthargie que tous, nous observons, nous avons décidé de relancer notre rubrique spéciale : Le Mardi du FITHEB. En attendant que les autorités soient vraiment prêtes, nous allons donner la parole aux acteurs culturels : comédiens, metteurs en scène, journalistes…

Sur la tribune du Mardi du FITHEB, ils exprimeront leurs attentes, ils analyseront l’actualité du FITHEB. Bref, ils opineront.

Le premier à se prêter à l’exercice est un journaliste culturel. Sans langue de bois, il prend au mot le Ministre à propos d’un FITHEB sans improvisation.

L’entretien sera en ligne le mardi 14 août.

Esckil AGBO

 

  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment