Estache Kuassi  Agoumkpé : La marche vers une véritable  identité artistique

Dans le répertoire des artistes béninois de la diaspora,  figure   Estache Kuassi Agoumkpé alias S’tach. C’est un jeune plasticien audacieux et docile à l’inspiration.

S’tach fait  essentiellement de l’abstraction, de la récupération et du  figuratif.  Mais à ces trois domaines précis d’activité, il ajoute plusieurs autres car, estime-t-il, « l’art n’a ni  de frontière ni de barrière.  Il faut simplement aller au-delà de son imagination et de ses inspirations ».  Il n’a donc pas  une  particularité.  Cependant,  il s’aventure, depuis peu, dans la sculpture de masques faits à base de marc de café, un résidu de l’infusion du café. Restant collé à son origine, il les a nommés « Les masques du Dahomey ».

En dehors de ces  masques, S’tach  s’appuie  sur de poêles récupérées pour façonner d’autres  œuvres qui rendent, exceptionnellement  hommage à la femme.

C’est un artiste soumis à l’inspiration. Il rentre en atelier quand les muses lui font appel. « J’y suis quand l’inspiration m’oblige ou quand je sens     le besoin ou l’envie de me plonger dans les œuvres », confie-t-il.

Sinon, il est le Président Fondateur de l’Association Hands Togethers France. Une S'tachassociation, présente en terre béninoise, depuis 2011 et qui œuvre principalement pour l’autonomisation de la femme    et  l’éducation et l’épanouissement des enfants.  Donc, hors de l’atelier et des activités liées à son art, il vaque  aux occupations de sa fondation.

Approché à propos de la présentation de ses œuvres   au public,  S’tach répond : « pour ne parler que de mes récentes expositions, je citerai celles de mai 2014 à la Maire de Bondy en Région Parisienne lors du Salon Elika Beauté, à la Joie du Peuple à Paris du 16 Octobre au 16 Novembre 2014, à la maison universitaire de Rouen lors de la semaine interculturelle sur invitation du collectif des étudiants béninois de Rouen en Haute Normandie les 10 et 11 Avril 2015 et à Rome en Italie du 12 au 14 Juin 2015. »

Le premier de ses soucis aujourd’hui est de venir  exposer chez lui : le Bénin.  Sa  récente rencontre,  à Paris,  avec le promoteur culturel Tony Yambodè présage une concrétisation de ce rêve. Mais l’artiste est impatient d’ouvrir ses masques à ses compatriotes.

Estache Kuassi Agoumkpé, précise-t-on, est né à Lomé le 11 septembre 1983 d’un père béninois et d’une mère togolaise.

Esckil AGBO

No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.