Photo de famille des organisateurs du Fitmo Burkina et des pays partenaires. Crédit photo: Tognidaho

Burkina-Fitmo 2019 : Les organisateurs baissent le rideau sur un bilan positif

Du 26 octobre au 02 novembre 2019 l’espace culturel Gambidi a abrité une panoplie d’activités artistiques, dans le cadre de la 17ème édition du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (Fitmo) et de la célébration du trentenaire dudit festival. Au soir de ce rassemblement culturel, les organisateurs ainsi que les festivaliers se séparent sur une note de satisfaction et se donnent rendez-vous pour la prochaine édition.

52 prestations dont 24 en théâtre et conte, 9 en marionnette, 2 en danse, 7 projections cinématographiques, 2 en cirque, 7 en musique et une en humour. De même qu’une exposition collective de 5 plasticiens, des atelier-formations, des rencontres professionnelles puis des échanges entre Directeurs de festivals. C’est le menu de la 17ème édition du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (Fitmo). Commémorant le trentenaire du festival, cette a édition a connu la participation de 13 pays que sont le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, le Niger, le Mali, la France, l’Allemagne, le Sénégal, le Kenya, la Belgique, l’Italie et l’Haïti.

Comme l’indique le thème de l’édition 2019 : « Arts, cohésion sociale et intégration des peuples », ce festival a servi de cadre pour des moments d’échange, de partage et de cohabitation entre des acteurs de diverses origines. « Au cours de cette 17ème édition, nous avons réalisé des actions importantes qui nous ont permis d’engranger des acquis salutaires concourant à l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés » a laissé entendre Hamadou Mandé, Directeur du Fitmo lors de la cérémonie de clôture dudit festival. A l’en croire, au total 96 organisateurs bénévoles et stagiaires, 101 artistes invités, 19 formateurs, 6 panélistes, 77 participants aux différents ateliers ont œuvré pour la tenue effective du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (Fitmo).

« Au regard de ce bilan nous ne pouvons que nous réjouir des acquis et surtout exprimer notre gratitude à toutes les personnes physiques et morales qui ont soutenu d’une manière ou d’une autre l’organisation de cette édition » se félicite-t-il. De même que lui, le Conseiller technique Rasmané Kamba, représentant le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme de Burkina-Faso se réjouit de tout ce qui a été accompli durant le festival.« Les résultats auxquels vous êtes parvenus permettront certainement d’apporter des réponses aux problèmes actuels de notre société en intensifiant la communion et la coopération entre les peuples » pense le Conseiller technique Rasmané Kamba. Il n’a pas manqué d’exprimer toute sa reconnaissance à l’endroit de ces hommes et femmes pionniers dont la vision et l’engagement ont permis la pérennisation de cette randonnée culturelle.

Le rendez-vous de la 18ème édition du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (Fitmo) est pris pour 2021.

Inès Fèliho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment