Atelier théâtre physique / Crédit photo: Tognidaho

Burkina-Faso/70 ans ITI-Atelier théâtre physique : les participants explorent l’univers de la gestuelle

Déjà cinq jours que Ouagadougou, la capitale du Burkina vibre au rythme du 70e anniversaire de l’Institut international du théâtre. Au programme, plusieurs ateliers dont celui consacré au théâtre physique. Débuté hier 25 septembre à l’Atelier théâtre burkinabè (ATB), la formation en théâtre physique se poursuit jusqu’au 28 septembre. Les participants inscrits dans ce module bénéficient d’une formation à la hauteur de leurs attentes.

On peut remarquer l’enthousiasme et la motivation chez les 14 jeunes venus découvrir pour la première fois pour certains ce que c’est que le théâtre physique et une autre expérience pour d’autres qui avaient déjà une notion sur la discipline.

A l’entame de l’atelier, le formateur Pavel Stourac de nationalité Tchèque, avec l’aide du traducteur Charles Tiendrebeogo, puisque ce dernier s’exprime en anglais, a disposé une « table ronde » autour de laquelle il a posé un certain nombre de questions aux participants dans l’optique d’avoir une idée du niveau et des attentes de tout un chacun.

Apres cet instant d’échanges les participants sont montés sur scène. Il était temps pour eux d’explorer cet univers où les mots font place aux gestes. Les élèves de M. Pavel doivent alors débuter leur formation en faisant un vide d’esprit et en utilisant tout leurs sens, c’est-à-dire, la vue, l’odorat, le goût, l’ouïe et le toucher afin de s’imprégner de leur environnement. Puis est venu le moment de la préparation physique qui devrait permettre de développer un équilibre de chaque zone du corps afin de pouvoir s’exprimer avec aisance et de se mouvoir avec plus de souplesse.

« Après les exercices, j’ai apprécié comment le terme théâtre physique trompe quand on s’en tient au mot. Lorsque tu entends théâtre physique tu fais allusion à la force alors qu’en réalité en le pratiquant j’ai découvert une autre chose et ça me sera d’une grande utilité dans mes autres créations. Je saurais comment utiliser mon corps pour communiquer », a laissé entendre Oubda Tewende Lambert, un participant.

Le formateur Pavel Stourac semble lui aussi satisfait du niveau de ses élèves. Il a affirmé que ses derniers n’ont pas la technique mais ils ont une incroyable habilité d’apprentissage. « Il faut normalement minimum cinq jours pour avoir le nécessaire, mais en deux jours ces jeunes ont vite appris. C’est incroyable de voir comment est-ce que le corps africain s’adapte naturellement aux mouvements. », a-t-il affirmé, avant de renchérir que le corps africain est plus flexible que celui des européens.

Qu’est-ce que le théâtre physique ?
Le théâtre physique est, selon le formateur Pavel Stourac, un genre de l’exécution qui se sert du corps comme un moyen de communication. En effet, en utilisant son corps, le comédien se concentre sur l’utilisation de la forme et de la position du corps, sur l’expression faciale, sur les mouvements rythmiques, sur les pas et les énergies du corps, sur les gestes.

Le théâtre physique est apparu dans les années 30 avec le théâtre moderne. Pour ce qui est de l’Afrique, explique le formateur, le physique est le noyau du théâtre. Ce type de théâtre existait déjà. Donc venir apprendre aux africains ce que c’est que le théâtre physique, c’est comme venir planter un arbre dans une forêt.

Judith TCHIMADI / Ouaga 2018

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment