Bénin_ Grognes et mécontentement des artistes : Porto- Novo prend ses dispositions

« La culture sous la rupture vue par les acteurs culturels de Porto- Novo ». C’est le sujet de réflexion qui a réuni à la faveur d’une conférence de presse, ce jeudi 08 juin 2017 les acteurs culturels de la capitale. Il a été question pour eux de passer à la loupe, le volet culturel du projet de société du candidat Patrice Talon, aujourd’hui Président de la République, le Programme d’Action de son Gouvernement (PAG) et l’actualité au Ministère du Tourisme et de la Culture (MTC). C’est le cabinet Python Forum qui a servi de cadre à la rencontre.

Autour de la table face aux invités composés de journalistes, d’artistes et de promoteurs culturels, Serges Zossou, Responsable du cabinet Python Forum, Jude Zounmènou, Délégué Général du Festival Téni- Tédji et Esckil AGBO, journaliste culturel et Directeur de Publication de la plateforme www.dekartcom.net

Les conférenciers ont axé leur exposé sur trois points fondamentaux : le projet de société du candidat Patrice Talon, le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) et l’actualité au sein du secteur des arts et de la culture.

Au niveau du premier point, les exposants, notamment Serge Zossou a indiqué que le projet de société du candidat avait fait un parfait diagnostic des maux du secteur. L’absence d’une politique nationale réelle de développement culturel, l’inexistence de structures de formation, l’insuffisance et la mauvaise gestion des financements destinés à la formation, la création, la production et la promotion culturelle. De ce diagnostic, poursuit le conférencier, le candidat aujourd’hui Chef de l’Etat, avait énuméré des piliers clés pour redynamiser l’environnement des arts et cultures. Il s’agit de l’initiation, de la détection, de la formation, de la promotion et le statut suivi de l’accompagnement de l’artiste. Sur le dernier pilier, il faut préciser que le projet de société a promis la mise en place d’un système d’identitification professionnelle basé sur un état civil biométrique afin de rendre effectif le statut de l’artiste béninois.

Du projet de société au PAG, constatent les conférenciers, il y a de faux pas. Le Président Patrice, fait savoir Esckil AGBO, a simplement tourné dos à aux belles idées dans le projet de société pour donner une place magistrale au tourisme. Pour Serge Zossou, les acteurs culturels ne sont pas contre la volonté du Chef de l’Etat d’assainir et de valoriser le tourisme béninois. Mais ils sont, vient compléter Jude Zounmènou, contre le fait qu’on pense faire du tourisme en ignorant les arts et cultures. Il est remarqué après étude des deux documents que les arts et cultures sont devenus des sous- secteurs du tourisme alors que ce sont ces derniers qui l’alimentent.

Le PAG déduisent donc les conférenciers n’est pas en harmonie avec le projet de société, la promesse faite aux artistes.

L’agenda culturel 2017 et les reliquats des artistes évoqués
Abordant le troisième point de leur présentation, Serge Zossou, Jude Zounmènou et Esckil AGBO ont essentiellement parlé de l’agenda culturel. De leur analyse, on retient quand on s’en tient au contenu de l’agenda, que sur les soixante- dix sept communes que compte le pays, soixante- six sont épargnés de tout événement culturel en 2017. Cet agenda prévoit « treize activités culturelles au Bénin, sept en Afrique et quinze dans le monde (Europe). Le document est monté avec peu d’élégance, une redondance dans l’énumération des activités choisies, des défaillances linguistiques. On retrouve à la première page Ministère du Tourisme et de la Culture (MTC) et à la 3ème page, Ministère de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme (MCAAt). Il s’agit d’un coup monté et d’un plagiat de document », s’insurge Serge Zossou tout en laissant place à Jude Zounmènou qui complète que l’élaboration dudit agenda n’a pas pris en compte les travaux des commissions entre- temps installées pour répertorier les événements par disciplines. « Nous avons été surpris et abasourdis, nous qui avions fait les travaux en commissions de découvrir le contenu de cet agenda », se désole-t-il.

Le dernier paragraphe du troisième point est relatif au payement des soldes des subventions 2016. Selon les conférenciers, appuyés par certains acteurs présents dans la salle dont Mathieu Koko et Jean- Marie Vidjannagni, c’est une dette que l’Etat doit solder. Et ce, sans autres conditions.

Au terme de leur exposé suivi de débats avec le public, le trio initiateur de la rencontre a fait quelques recommandations à l’endroit du Président de la République. Ils prient le gouvernement de réactualiser l’éducation artistique dans les lycées et collèges en décrétant deux heures par semaine au niveau des établissements scolaires pour que les élèves se fassent former aux arts et cultures ; de ressusciter le projet portant statut de l’artiste et d’engager la redynamisation du secteur des arts et de la culture sur tous les escaliers.

La conférence de presse de ce jeudi, conclut Esckil AGBO ouvre la voie à une série d’actions pour revendiquer un secteur culturel épanoui.

Vicentia KPONOU (Collaboration)

Le Centre
Lobozounkpa Commune d’Abomey-Calavi (République du Bénin)
Facebook : Le Centre
Site internet : www.lecentredubenin.com
Adresse mail : lecentreinfo.benin@gmail.com
Téléphone : (+229) 62 93 29 10 – 97 29 32 00

Le Petit Musée de la Récade
Horaires d’ouverture : 10h00-12h30/15h00-18h30
Nous rejoindre / indication : Lobozounkpa (Atrokpocodji),
Première von à gauche avant le collège ˝La Plénitude˝ en venant de Cotonou.

No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.