Esckil Agbo, journaliste culturel béninois et Directeur de Publication de Dekartcom.net. Crédit photo: Tognidaho

Bénin: Un journaliste initie une campagne pour réclamer le FITHEB 2018

Esckil Agbo, journaliste culturel béninois et Directeur de Publication du journal en ligne Dekartcom.net est l’initiateur de la campagne « Je suis FITHEB 2018 » actuellement cours au Bénin. Interviewé par nos confrères du web journal sénégalais Africulturelle le 1er février 2018, il explique les raisons qui motivent son initiative. Compte- rendu.

La 14 ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin prévue pour mars 2018 semble ne plus pouvoir se tenir. Depuis l’appel à projet de création lancé par la direction du Fitheb au cours du deuxième semestre de l’année 2017, plus aucune information relative à l’évènement n’est parvenue aux acteurs culturels, ni la liste des artistes qui prendront part au festival, ni l’appel à accréditation pour la presse.

Inquiet face à une telle situation, Esckil Agbo a cherché à connaitre les raisons qui justifient le silence de la direction du festival à moins d’un mois de l’événement. Selon les explications du journaliste, la direction du Fitheb aurait joué sa partition, le blocage viendrait donc de la hiérarchie du monde culturel, indexant ainsi la présidence, le ministère du tourisme, de la culture et des sports ainsi que celui des finances.

Le ministre de la culture particulièrement, a fait ses preuves en ce qui concerne les sports et autres aspects de son portefeuille ministériel, mais il semble faire attendre les acteurs culturels qui ne voient rien se faire dans leur secteur, surtout pour ce qui de l’organisation du FITHEB 2018. Ce festival organisé tous les deux ans est essentiellement financé par l’État béninois, des mesures devraient être prises assez tôt pour qu’il se tienne à bonne date, hélas.

Afin de lutter pour une organisation effective de l’événement cette année, même s’il semble devoir être différé, Esckil Agbo a alors initié la campagne  » je suis FITHEB 2018. Cette campagne est à sa première phase de mise en oeuvre, plusieurs autres actions suivront, fait savoir son initiateur. Le principal blocage étant financier, l’État béninois, souhaite le journaliste devrait veiller à légaliser le financement du festival.

Tous ensemble sauvons le FITHEB 2018 !  » Je suis FITHEB 2018″.

Kafui GUIVI

No Comments

Post A Comment