Michael Gbènakpon TODEGO,acteur comédien et directeur de l'Agence culturelle Dadobo Kreativ. Crédit Photo: Tognidaho

Bénin-Théâtre: Mickaël Todégo teste les scènes ouest-africaines

Michael Gbènakpon TODEGO, Directeur de l’Agence culturelle Dadobo Kreativ en partenariat avec le Centre culturel parascolaire Fiôhomé du Togo, expérimente depuis avril 2018 un nouveau concept de création de spectacle de théâtre. L’initiative est intitulée Texte Ta Scène et se veut un processus annuel de création théâtrale d’intégration ouest-africaine qui va de l’écriture à la scène, suivie de la diffusion. Cette initiative propose des réponses claires et fiables aux problèmes d’adéquation entre les productions théâtrales, les canaux de diffusion et le public. Le porteur en dit beaucoup plus davantage : L’innovation du projet réside dans le caractère international, son attachement à l’essor d’une écriture dramatique contemporaine nouvelle en Afrique de l’Ouest et surtout sa participation à la mise en réseau des Centres de diffusion et la création d’un marché local de diffusion du théâtre en Afrique par les africains aux africains, écrit Michaël TODEGO.

Le Bénin étant le carrefour de l’initiative, Texte Ta Scène réunira de jeunes créateurs d’autres pays de la sous région comme l’équipe qui travaille sur cette édition composée du Bénin, Togo, Burkina Faso, et du Mali. L’auteur : Marléne Douty, (Togo) les comédiens : Bardol Migan (Bénin) Stéphane Balouri (Burkina Faso) Inaïssa Touré (Mali). Le metteur en scène : Didier Sèdoha Nassègandé (Bénin). Cette équipe créatrice est appuyée par une équipe technique composée de constructeurs, scénographes, régisseur lumière : Gbènakpon Todégo, Stéphane Adogony, Athinas Houéha, Armand Odilon Kpèkpèdé.

Le projet se déroule en 03 grandes phases. La première phase, celle de la résidence d’écriture d’un texte contemporain de théâtre. La particularité de cette résidence, c’est que l’écriture se fait au bord du plateau, à la base d’un projet d’écriture que l’auteur.e envoie, un metteur en scène et des comédiennes font des travaux de recherche sur le fond du fragment-matériau de texte. Les thématiques abordées s’inscrivent dans l’urgence du quotidien des petites gens, elles parlent de cette Afrique qu’on ne montre pas assez sur les écrans, cette autre Afrique que celle exotique qu’on voit dans les librairies occidentales, bref, l’Afrique des héros du quotidien. L’écriture évolue au rythme des recherches sur scène et au bout de celles-ci, l’auteur dispose d’un mois pour rendre une version définitive du texte. C’est cette version qui fera l’objet de la création du spectacle final. La Résidence d’écriture se déroule au Bénin et au Togo. La deuxième phase, celle de la création. Une distribution internationale est faite par le/la metteur.e en scène sélectionné.e pour créer le texte final. Elle se déroule essentiellement au Bénin, pays hôte du projet. La troisième phase est celle de la diffusion. Elle se déroule dans tous les pays représentés sur le projet. Elle vise entre autres la mise en réseau des différents centres de diffusion des pays de la sous-région ouest-africaine, la décentralisation artistique et culturelle dans ces différents pays, car une diffusion de masse est prévue dans les communes et agglomérations reculées qui n’ont pas souvent accès à des spectacles de théâtre. Il s’agit en clair, de conquérir des publics nouveaux et de créer de nouveaux marchés locaux de diffusion.

Les trois phases citées et détaillées sont déjà finalisées pour le compte de cette première édition de l’initiative. La sortie de résidence qui marque une sorte de « Première » est prevue pour ce samedi 21 septembre 2019 à Cotonou. D’autres dates suivront pour la tournée du spectacle dans les pays de la sous-région ouest-africaine pour le bonheur des amoureux de la planche.

Paterne TCHAOU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment