Bénin-Paosu : Vers la structuration du secteur des arts de l’oralité

Renforcer les capacités professionnelles des organisations culturelles, des acteurs culturels et des artistes du secteur des arts de l’oralité au Bénin.Telle est la mission que s’assignele Projet des arts de l’oralité et des scènes urbaines (Paosu) afin de mettre en place des activités artistiques et socio-éducatives,de favoriser la promotion de la diversité culturelle, du dialogue interculturel, pour l’amélioration de la cohésion sociale et l’accès à la culture aux populations. Présenté à la presse le mercredi 09 janvier 2019 à Africa Sound City sis à Cotonou, ce projet est le fruit d’un partenariat entre les associations culturelles « Katoulati » de Patrice Toton et « Iminrio »de Koudoussou Laourou.

Prévu pour se tenir sur 13 mois soit du 26 décembre 2018 au 27 janvier 2020 dans 12 départements, 12 communes du Bénin, le projet comprend trois grandes activités culturelles. Il s’agit du renforcement des capacités professionnelles de 12 artistes et de 12 responsables d’organisations culturelles suivi d’un séminaire atelier, de la création de classes artistiques thématiques dans 12 écoles, dans 12 départements du Bénin puis du soutien à l’organisation des Rencontres internationales des arts de l’oralités (Riao) 2019 dans 5 villes du Bénin avec « tapis rouge aux femmes artistes ».

Patrice Toton artiste conteur et responsable de l’association Katoulati en partenariat avec l’association Iminrio, a pour ambition à travers le« Paosu » de structurer durablement le secteur des arts de l’oralité afin de faire de ce domaine artistique un secteur moderne de développement humain. Tout en soulignant que ce projet est financé à 80% par le consortium « Culture at WorkAfrica » et l’Union européenne, il sollicite les autorités béninoises en charge de la culture et autres structures de bonne volonté à l’accompagner dans la mobilisation des 20% de fonds restant.

Rappelons que porté par l’association Katoulati, le Paosu est l’un des deux projets du Bénin retenuspar le consortium « Culture at Work Africa » suite à son premier appel à propositions clôturé le 21 septembre 2018, soldé par 253 projets reçus de 15 pays africains.

Inès Fèliho

  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment