Koudy Fagbémi, artiste chanteuse et percussionniste béninoise. Photo (archive) - Tognidaho

Bénin-Musique: Koudy donne un concert en hommage aux « Amazones » à l’Ifb de Cotonou

L’artiste chanteuse et percussionniste Koudy Fagbémi a donné un concert live au soir du vendredi 5 juillet 2019 sous la paillote de l’Institut français du Bénin site de Cotonou. Apres sa dernière prestation sur la scène de l’Ifb en 2016, elle revient avec un nouveau concept et partage avec le public ses progrès musicaux.

De la world musique basée sur du tradi-jazz, du blues et de la soul, orchestrée par une chanteuse talentueuse. Il s’agit du concert de la chanteuse et percussionniste béninoise, Koudy Fagbémi. Basé sur le thème « Amazone » et mêlant rythmes traditionnels aux modernes, ce concert est une dédicace à l’endroit des femmes fortes et battantes.

C’est sous le regard admiratif d’un public mixte que Koudy fait son apparition sur la scène de la paillotte de l’Ifb de Cotonou, vêtue d’une longue robe colorée au motif africain.Restée fidèle à son style musical, elle s’est faite accompagnée par le guitariste Daly N’Landou, les bassistes Samouraï et Gloria Antonio puis des batteurs Bob et Yohan Diato.

Avec une douzaine de morceaux en langues Fon, Yoruba, Minan, Anglais et en Goun, la chanteuse partage avec son public des messages variés. Amour, courage, piété filiale, espoir sont entre autres les messages véhiculés à travers les titres « Blessed Queen », « N’djolo », Ayé Mi » Mangnitowé » « Ifèmi », « Dance in Africa », « Iya mi », »Winners », « Iwadjou », « Yoyo », Zéyilo », « Owxhé ».

Collée à son thème « Amazone », Koudy allie à sa mélodieuse voix des percussions traditionnelles, qu’elle exécute avec habileté.Munit de sa calebasse à cauris, sa cascagnette, son talking drum (Gangan en langue Goun) ou de son shaker, Koudy démontre que ces instruments traditionnels ne sont pas l’apanage des hommes.Ses pas de danses, quant à eux, sont d’une vigueur remarquable et renvoient aux couvents Vodoun. Ajouté à ces performances, la percussionniste, avec sesenvolées lyriques, se laisse aller à sa fougue et s’épanouit sur scène tout en transportant avec elle, les spectateurs dans ce palpitant univers musical.

Cet univers musical, Koudy l’agrémente plus encore avec deux belles collaborations inédites. La première est une performance de la danseuse Rachelle Agbossou sur le morceau « winners ».Surfant sur la qualification des « Écureuils » du Bénin aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations plus tôt dans la soirée, ces deux ‘’amazones’’ ont fait sensation sur cette performance. La deuxième collaboration elle, fut une surprise pour le public comme pour l’artiste. Koudy improvise une collaboration en invitant le chanteur et percussionniste Jah Baba sur le morceau « Owxhé ». Surpris de cette sollicitation, le chanteur hésite un peu. Néanmoins une fois sur scène, il transforme cet instant en un pur délice musical. Le public découvre des talents de danseur chez Jah Baba qui dans l’euphorie, s’est même permis d’improviser de petites chorégraphies avec sa jeune sœur Koudy.

C’est avec le rythme « Soyoyo »qu’elle clôture la soirée en faisant danser tous les spectateurs y compris des artistes et acteurs culturels, les plus insoupçonnés.

« Amazone » c’est avant tout un projet porté par l’artiste Koudy Fagbémi. A en croire ses confidences, ce projet est une invite à l’autonomisation des femmes. « Amazone, c’est une façon de dire aux femmes qu’il faut qu’elles prennent les devants même si on peut leur porter un coup de main » précise-t-elle. La première partie du projet a consisté à faire des featuring avec des femmes chanteuses. La deuxième, quant à elle s’est concrétisée avec le concert à l’Ifb.

Inès Fèliho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment