Lydie Chokki, Comédienne – chanteuse. Crédit photo: Tognidaho

Bénin/ Lydie Chokki : « Je serai reconnaissante au duo Yadjo et Bazar tant que je vivrai »

Comédienne – chanteuse à la fois, Lydie Chokki, jeune artiste du Bénin est l’invité de Dekartcom.net dans la rubrique L’Entretien de la Semaine. Dans un jeu de questions- réponses, elle nous parle de sa passion pour l’art.

Lisez….

Dekartcom.net : Quand on parle de Lydie Chokki, on pense dans les toutes premières secondes au duo Oncle Bazzar et Prince Yadjo. C’est avec eux que le public béninois vous a découverte. Parlez- nous des coulisses de votre rencontre avec ce duo.
Lydie Chokki: J’ai commencé ma carrière de comédienne de manière fortuite avec Oncle Bazar et Prince Yadjo qui m’ont découverte un jour pendant que je présentais un concert et où je racontais des blagues pour amuser le public. Ils ont été intéressés par ma facilité de communication et m’ont proposé de travailler avec eux. Ce que j’ai accepté. Ce fut le début d’une belle aventure qui continue encore aujourd’hui. Sinon à la base je n’avais envie que pour la musique.

Qu’est- ce que le public béninois, jusque- là ne sait pas de votre collaboration avec ces deux comédiens ?
Ben, je crois que le public béninois n’est pas dupe. Les Béninois savent ou auraient constaté que nous ne sommes plus ensemble depuis très longtemps. Chacun de nous fait son petit bonhomme de chemin mais ce n’est pas pour autant que nous sommes des ennemis, au contraire c’est toujours un plaisir pour nous quand nous nous retrouvons sur des plateaux de tournage. Et je leur serai reconnaissante tant que je vivrai.

Vous voyagez entre l’écran (télé- film) et la planche (théâtre). Récemment, vous avez joué dans Querelle de quartier, une mise en scène de Claude Balogoun où vous avez interprété plusieurs rôles. Le public vous a applaudi. Une belle aventure, sans doute ?
Oh oui… Je dirai même plus… Une superbe aventure. C’était la toute première fois que je me retrouvais dans cette posture. C’est à dire à faire du conte théâtralisé et cela a été grâce en la confiance que Claude Balogoun a placée en moi. Je le salue au passage pour cela et je fais un clin d’œil aux autres comédiens. C’est une expérience que j’aurai du plaisir à renouveler.

Par contre, vous avez été annoncée tête d’affiche de l’événement Bonjour Bénin 2016. Les spectateurs n’ont pas été satisfaits de votre prestation de ce lundi 16 janvier. Qu’est –ce qui s’était passé, Lydie Chokki ? L’humour ou le stand up, ce n’est pas votre domaine apparemment ?
Sourire… A cette question je répondrai que je ne me mets jamais au devant de ce ou quoi je ne suis pas capable. J’ai eu à faire plusieurs spectacles de one man show dans ce pays où les gens ne voulaient pas me laisser partir… Sur Festin vocal de Serges Ologoudou qui est un père pour moi, j’ai été la seule femme à faire ce genre de chose et les gens étaient heureux… Je n’ai pas la prétention de dire que je suis la meilleure mais je vais au bout de ce que je commence.

Au Bonjour Bénin 2016, J’étais tête d’affiche. Mais je me suis rendue compte que je n’avais aucun privilège… J’ai vu des gens qui sont arrivés et qui dans les coulisses se demandaient ce qu’ils vont dire une fois sur scène… Plusieurs fois, j’avais eu envie de rentrer chez moi. J’avais sommeil parce que ça durait trop. Je suis tête d’affiche et j’attends que tout le monde passe avant qu’on me fasse monter sur scène. Le comble c’était que j’étais programmée pour monter et on vient me dire qu’il y a un comédien qui est là et qui est pressé alors je dois attendre encore. Plusieurs fois j’ai eu envie de rentrer chez moi. J’avais faim, soif et pour boucler la boucle sommeil. Les moustiques aussi étaient là. Dites- moi à ma place vous auriez eu un bon rendement ? Anyway tout ça fait partie de mes expériences. Alors je garde jalousement.

Lydie Chokki est également une chanteuse. Vous êtes sans doute polyvalente. Votre premier album « Femme Amazone », parlez- nous en.
La musique est mon premier amour… C’est la chose que je devais faire donc comprenez que les autres sont arrivés par hasard et j’ai dû prendre le pli. J’ai longtemps fait les cabarets et le karaoké. La musique a bercé mon enfance et est aujourd’hui la chose que j’aime et partage le plus. J’ai sorti un album en 2015  » Femme Amazone » mais je ne l’ai pas vendu. Parce qu’après les avis de certaines personnes qui sont plus élevées que moi dans le domaine, j’ai compris qu’il y avait encore du travail à faire alors je reprends certaines chansons que je lance en single.

Je dirai avec fierté qu’aujourd’hui grâce à ma détermination et avec l’aide de certaines personnes je peux dire que je suis polyvalente.

Quelle musique pratiquez- vous ?
Je fais de la musique moderne d’inspiration traditionnelle et de la variété aussi

Vous étiez en Belgique pour un stage de perfectionnement en musique. Racontez- nous cette expérience.
Ce voyage à été une grande opportunité et une très belle expérience pour moi. J’ai fait des stages pendant plusieurs semaines en chant classique, chant jazz et gospel, administrés par d’éminents professeurs des conservatoires belges et des musiciens de renoms.

Ces stages m’ont permis d’avoir plus de connaissances dans le domaine du chant et de la tenue sur scène. Cela m’a permis aussi d’avoir beaucoup de contacts dans le domaine et dans d’autres aussi. Bientôt, une collaboration avec un musicien Haïtien rencontré au cours de la formation.

Du retour au Bénin, quel est votre projet pour la musique ?
Je vais bientôt lancer mon single  » Lebenin lo ». Travailler pour mon prochain album plus pro et surtout donner de ce que j’ai appris à mes frères et sœurs du même domaine qui le veulent bien.

Lydie comédienne, Lydie chanteuse, qu’est- ce que vous choisissez vous- même ?
Rire… Je ne choisis rien du tout… Tant que j’ai la force, je donnerai le meilleur de moi même dans ces arts qui font de moi une personne comme j’ai envie d’être.

Pour finir, je dis un merci spécial à Dekartcom.net pour l’opportunité que vous me donnez de m’exprimer. Longue vie et God bless you.

Merci Lydie Chokki et à bientôt !

Réalisation : Esckil AGBO

No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.