Marion Hamard, l’espace culturel et artistique Le Centre. Ph / Gir Audace

Bénin- Les échos de Lobozounkpa : La 3ème édition gagne le pari de la mobilisation

Il s’est tenu du 20 au 22 décembre 2019 à l’espace culturel et artistique Le Centre la 3ème édition du festival « Les échos de Lobozounkpa ». Après 3 jours d’intenses activités artistiques, organisateurs, participants et spectateurs se séparent sur un bilan plutôt conséquent.

« Pour cette 3ème édition nous avons eu approximativement 1000 visiteurs dont 80% issus d’Abomey-Calavi et ou du quartier de Lobozounkpa ». Tel est le bilan en chiffre selon les confidences de la Directrice de l’espace culturel Le Centre Marion Hamard, au lendemain de la 3ème édition du festival « Les échos de Lobozounkpa ». Ce chiffre donne corps à la thématique de cette édition ‘’In Situ’’. A en croire Marion Hamard, ce résultat a été possible grâce à l’engagement tant de ses collaborateurs,des artistes, des collectifs partenaires du Centre que de chaque acteur impliqué dans la tenue de cette édition. « Nous avons collaboré avec des artistes d’une grande générosité qui ont su comprendre notre dynamique et combler les attentes de nos publics » souligne-t-elle.

Outre les objectifs de départ, cette édition a consisté àcréer un événement artistique pluridisciplinaire oscillant entre créations d’inspirations traditionnelles et contemporaines. Les concerts des Pepit’Arts et des Frères Guèdèhounguè, l’exposition collective, la prestation de la Cie Toffodji, la performance « Hors Norme », le spectacle de cirque de la Cie Circo-Bénin ainsi que la création du collectif Alia « De Harlem à Cotonou : une histoire subjective du hip-hop » semblent avoir incarné et mis en lumière l’identité du Centre. A travers cette programmation alléchant, cet espace culturel et artistique a comblé les attentes tant des participants que des spectateurs.

« Belle programmation avec une importante présence de culture traditionnelle» dira la danseuse Française d’origine Italienne Martina Ricciardi. Comme elle, l’illustrateur et bédéiste béninois Hector Sonon se réjouit de la programmation concoctée par Le Centre. « Je n’ai pas participé aux éditions précédentes mais je trouve quand même que cette édition est vraiment riche. Beaucoup de choses ont été faites en peu de temps » a confié Hector Sonon. Pour avoir été présent sur les activités majeures du festival, Prime Ezinsè, Directeur de l’école des arts du cirque « Circo-Bénin », quant à lui, salue le dynamisme de l’espace Le Centre. « Je trouve que c’est génial car j’ai vu Le Centre drainer plus de 1000 jeunes. C’est fort » a-t-il commenté.

Au-delà de la célébration d’une année de travail et de la promotion des arts et de la culture, Le Centre visait également d’autres objectifs pour le compte de l’édition 2019 des échos de Lobozounkpa. « C’était aussi un moyen pour nous d’évaluer le chemin parcouru depuis la dernière édition. Et la mobilisation du public du quartier est particulièrement encourageante pour nous. C’est peut-être même notre plus belle réussite sur cet événement » a avoué Marion Hamard.

Les regards sont à présent tournés vers la prochaine édition du festival « Les échos de Lobozounkpa » pour de nouveaux défis.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.