Bénin : La pièce « Le Chroniqueur du PR » reçoit sa première création

Bénin : La pièce  « Le Chroniqueur du PR » reçoit sa première création

Hermas Gbaguidi, dramaturge, metteur en scène

Entretien de la Semaine

En prélude au lancement prochain de la saison artistique 2017 – 2019 de la compagnie AMTA-Bénin, Hermas Gbaguidi a procédé, le samedi 11 mars 2017 au centre Artistik Africa de Cotonou, à la présentation de la lecture spectacle du livre,  Le chroniqueur du PR. C’est une pièce théâtrale du dramaturge- poète  Daté Atavito Barnabé-Akayi.

« On est allé au delà de nos attentes et on a fait plus de deux fois le public attendu », s’est réjouit Hermas Gbaguidi, le metteur en scène, au terme de la lecture. Une manière pour exprimer son satisfécit au sujet de la réussite de la médiation culturelle engagée dans le cadre de cette création.

En effet, la salle réservée pour abriter la lecture scénique se retrouve trop exigüe pour contenir les amoureux du théâtre et fans de Daté Atavito Barnabé-Akayi présents dans les murs du centre culturel Arttistik Africa ce samedi.

En face d’eux, deux comédiens, Carlos Zannou et Elysé Maforikan  dans une conversation paraissant sans fin. Ils ont échangé des idées, des mots, des phrases avec des articulations qui ne laissent aucune sensibilité. A cela, s’ajoutent leurs gestes qui frappent le public d’émotions. Mais de quoi parlaient- ils en réalité ?

Carlos et Elysée ont parlé de tout et de rien mais dans un ordre. De Salamè (Discours éphémère qui se tient dans les circonstances qui l’appellent) ! (Camille Amouro). Peut- être.

Tout ce qu’on sait, c’est qu’ils ont parlé entre autres de ce « pays qui se porte bien avec ses hommes politiques inquiets de l’état de leurs bourses plutôt que du panier de la ménagère », d’un « enfant de 14 ans » dont la carrière envisagée est le terrorisme. Ils n’ont pas oublié d’évoquer l’autre affaire, celle des « 18kg de cocaïne pure » détectée à l’œil nu et également pesée à l’œil nu.

Les deux hommes ont abordé plusieurs sujets dans lesquels s’identifient les spectateurs. Le public, sans doute, a retrouvé plusieurs éléments vécus, vus et entendus au Bénin.

En effet, Carlos et Elysée n’étaient pas eux- mêmes ce samedi à Arttistik Africa; ils étaient un chroniqueur et son confrère, les deux personnages (acteurs) de la dernière pièce de Daté Atavito Barnabé- Akayi : Le Chroniqueur du PR, en lecture- scénique administrée par Hermas Gbaguidi.

Hubert KIDJASSOU ( Stg)

Lire aussi dans cette catégorie :