Bénin-Fête du livre de Porto-Novo : 2 jours de célébration littéraire

Les éditions Dagan et le centre culturel Akanga ont organisé du 05 au 06 avril 2019, la 3ème édition de la Fête du livre de Porto-Novo. Un programme alléchant a été concocté pour la circonstance avec la participation de plusieurs personnalités du monde littéraire.

Des personnalités littéraires du Bénin et d’ailleurs ont pris d’assauts les locaux du centre Akanga pour une commémoration digne de ce nom et ce, durant 2 jours. C’est la 3ème édition de la Fête du livre de Porto-Novo. Initié depuis 2016 par l’historien et directeur des éditions Dagan Dieudonné Gnammakou avec son épouse Jeki Esso (directrice du centre Akanga), ce rendez-vous littéraire vise la célébration et la promotion des personnalités de la chaîne du livre. Des maisons d’éditions et des acteurs de la chaîne livresque dont des libraires, écrivains, bibliothécaires et autres amoureux des lettres du Bénin, d’Haïti et de la diaspora, se sont retrouvés pour célébrer le livre. 2 jours durant, des activités ainsi que diverses discussions ont été menées autour du thème « Ma culture est un livre ouvert ».

Cette année, la Fête du livre de Porto-Novo a rendu un grand hommage à Haïti, un pays avec qui le Bénin partage un fort lien historique. Il s’est tenu à cet effet, une exposition entièrement consacrée aux origines du vaudou haïtien au musée Isèbayé. De même, une conférence-débat sur la littérature haïtienne d’hier à aujourd’hui et une autre sur l’Histoire d’Haïti : la révolution, Vertières, les héros et héroïnes ont été menées.

Outre ces conférences sur Haïti, il a été question pour les festivaliers de discuter sur l’état de leur métier et des stratégies à adopter pour un meilleur rayonnement du secteur à travers divers panels. La parole a été également donnée aux femmes.Autour du thème « Femme et littérature », la professeure émérite de l’Université de Texas Irène d’Almeida, les auteures Micheline Adjovi et Ayaba Totin sous la modération de la professeure Tècla Midiohouan ont partagé avec l’assistance leurs expériences entant que femmes des lettres.

La directrice du centre Akanga Jeki Esso et celle de la Fondation Reine Hangbé quant à elles, ont occupé les plus jeunes avec des livres de jeunesse et des ateliers d’illustration.

L’une des activités marquantes de cette fête du livre est le lancement officiel de l’essai paru aux Editions Dagan et intitulé « Quelques clés d’Ifa, Sagesse existentielle du Golf du Bénin » du journaliste-auteur Gratien Ahouanmènou.

A noter que cette année, Lionel Ewe remporte le Prix du jeune ambassadeur du livre, pour avoir créé à 17ans la maison d’édition Plume Diamant à Cotonou et publié le recueil de poèmes « Le mystérieux décagone ».

Inès Fèliho

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment