Bénin-Fami 2019 : Vers une meilleure valorisation des atouts touristiques des Collines

Dans le cadre de la mise en œuvre des différentes phases de la 3ème édition du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami), il s’est tenu une table ronde le samedi 10 août 2019 à Dassa. Au cours de cette table ronde deux communications de spécialistes en patrimoine culturel ont permis de déboucher sur un certain nombre de résolutions pour la bonne marche de la valorisation des atouts culturels du département des collines.

« Le potentiel touristique et culturel du département des collines ». C’est le thème autour duquel se sont rassemblés acteurs culturels, élus locaux, têtes couronnées et experts culturels touristiques. Activité majeure de la 2ème phase de l’édition 2019 du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami), cette table ronde a pour but de mener des réflexions pour un réel essor du département des Collines. Avec le soutien du Fonds des arts et de la culture ainsi que celui de ses divers partenaires, le président de l’Association Arc-en-ciel et initiateur du Fami Paterne Djidéwou Tchaou a mis les bouchées doubles pour l’atteinte de ses objectifs.

le président de l’Association Arc-en-ciel et initiateur du Fami Paterne Djidéwou Tchaou

« Positionner le département des Collines en révélant son patrimoine historique, culturel et touristique, reste le principal objectif de l’Association Arc-en-ciel à travers le Fami » a rappelé Paterne Tchaou. C’est à cet titre qu’il a sollicité deux communicateurs que sont l’historien et expert en Patrimoine culturel immatériel Paul Akogni ainsi que le gestionnaire de patrimoine Pacôme Allomankpé en vue de mettre leurs expertises à contribution pour le développement du département des Collines.

Essentiellement axée sur les atouts touristiques des Collines, la communication du gestionnaire de patrimoine Pacôme Comlan Allomakpé est intitulée : « Le patrimoine culturel matériel des Collines : états des lieux, enjeux et perspective ». Dans sa communication, il est revenu sur les richesses touristiques dont regorge le département des Collines. Selon lui, il serait bénéfique de répertorier ce patrimoine cultuel matériel et de le conserver pour une meilleure valorisation.

Son homologue Paul Akogni est du même quant à la gestion du patrimoine culturel immatériel. « On peut ne pas avoir de projet phare et être une localité phare » a rassuré le Dr Akogni lors de sa communication. Pour lui, nul besoin d’attendre le gouvernement avant de faire du département des Collines une destination touristique vu les atouts dont il regorge. A l’en croire, il suffit que la prise de conscience soit effective chez chaque ressortissant de ce département pour que rayonne la culture et le tourisme au Bénin. Dans sa communication, le Dr Paul Akogni a longuement insisté sur le rôle important des communautés détentrices dans cette valorisation des atouts culturels et touristiques de ce département. De son avis, nul n’est mieux indiqué dans la conservation du patrimoine culturel immatériel (un héritage insaisissable) si ce n’est la communauté détentrice de ce patrimoine. Les traditions et expressions orales y compris les us et coutumes sont tant de vecteurs du patrimoine culturel immatériel qu’il est nécessaire de transmettre aux générations actuelles et futures. Tout en faisant le lien entre ces valeurs et le développement durable, Paul Akogni montre comment on peut booster l’économie locales rien qu’en se basant sur le patrimoine culturel immatériel.

Suite à ces différentes communications, participants et organisateurs se sont entendus pour mettre en pratique les notions acquises lors de cette table ronde. Ils ont d’ailleurs, séance tenante, mis sur pied un comité constitué des communicateurs et présidé par le dramaturge Hermas Gbaguidi. Unanimement ils ont pris cinq grandes résolutions pour y parvenir. Il s’agit de : prendre contact et nouer un partenariat avec le groupement intercommunal des Collines ; mettre en place un comité de recensement du patrimoine culturel des Collines ; contribuer en partenariat avec un cabinet d’expert, à la réalisation de l’inventaire du patrimoine culturel des Collines ; convoquer les acteurs du patrimoine pour la validation de l’inventaire et enfin mettre en place un cadre de concertation placée sous le lead de l’association Arc-en-ciel pour la coordination des activités.

Inès Fèliho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment