Les lauréats sont connus du concours sur le patrimoine touristique de l’esclavage. Photo/DR

Bénin-Concours sur le patrimoine touristique de l’esclavage : les lauréats sont connus

Le concours « Connais-tu le patrimoine touristique lié à l’esclavage au Bénin ? » organisé par l’agence « J’aime la culture » a connu son épilogue le dimanche 2 décembre 2018 à Ouidah. A la faveur d’une cérémonie de remise de prix tenue au centre culturel « Afrique Décide », le jury a révélé les lauréats.

3 finalistes sur 12 ont réussi à tirer leur épingle du jeu à l’issue de la finale du concours sur le patrimoine touristique de l’esclavage au Bénin. Il s’agit de Merveille Dossougbété avec la note de 80/100, Frumond Akoutey et Géraldine Hogbonouto avec la note de 68/100 chacun. C’est à la faveur d’une cérémonie officielle de remise de prix tenue le dimanche 2 décembre 2018 au centre culturel « Afrique Décide » dans la ville de Ouidah que le jury a délibéré. Avec une série de 10 questions autour du thème : « Cartographie de l’esclavage au Bénin : un patrimoine touristique inexploité », le jury composé du dramaturge Hermas Gbaguidi (président du jury), de l’écrivain Dénis Avimadjessi (vice-président) et le spécialiste de patrimoine Pacôme Alomakpé (rapporteur), a jaugé le niveau de connaissance

Merveille Dossougbété gagnante du Concours sur le patrimoine touristique de l’esclavage. Photo: DR

des finalistes.

 

Des propos de Hermas Gbaguidi, président du jury, on retient que les candidats, tous en classe de terminale, ont fait preuve d’assiduité et de maîtrise, pour la grande majorité.

En guise d’encouragement, le comité d’organisation les laisse chacun partir avec un lot de consolation, une attestation et une enveloppe financière. Merveille Dossougbété, la première, de ce concours, en plus d’une enveloppe financière de 50000f Cfa, est bénéficiaire d’un ordinateur portatif promis par Gaston Eguédji, administrateur du Fonds des arts et de la culture.

 

Lancé le 2 novembre 2018 par un appel à candidature, ce concours initié par l’agence « J’aime la culture » avec l’appui financier du Fonds des arts et de la culture a pour principale ambition de révéler le patrimoine touristique de l’esclavage du Bénin. « Je voudrais récrire ensemble avec les jeunes et les personnes ressources, l’histoire de l’esclavage avec un point d’honneur sur l’identification, la révélation et la valorisation des sites touristiques de l’esclavage au Bénin », a indiqué Henri Morgan, journaliste culturel et initiateur dudit concours.

A noter que cette cérémonie s’inscrit également dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de l’abolition de l’esclavage (Jiae).

Inès Fèliho

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment