Capoeira / DR

Bénin/ Cinéma : Le documentaire « Capoeira » rendu public

Le centre culturel et artistique Espace Tchif a abrité l’avant-première du film-documentaire intitulé « Capoeira, puissant héritage africain » du réalisateur béninois Samson Adjaho. La projection s’est tenue dans la soirée du mercredi 31 janvier 2018.

Faire l’apologie de la ‘’danse’’ « Capoeira » à travers Mamoudou Fassassi, un Béninois qui a su donné à cet art martial d’origine afro-brésilienne une valeur tant historique, pédagogique que thérapeutique. C’est du moins ce qu’on peut retenir du film-documentaire titré « Capoeira,puissant héritage africain », dont l’avant-première a été présentée dans la soirée du vendredi 31 janvier 2018 au centre culturel et artistique Espace Tchif sis au quartier Guinkomey.

Ce film-documentaire qui retrace le parcours de Mamoudou Fassassi, un contremaître de la Capoeira, est l’oeuvre du réalisateur béninois Samson Adjaho.

En plus de faire découvrir cette danse aux Béninois et de susciter l’envie de la pratiquer chez ces derniers, le réalisateur v a l’intention rendre hommage à un contremaître qui a su se démarquer à travers ses diverses prouesses tant dans la sous-région qu’à l’international.

Tourné dans plusieurs villes du Bénin comme Cotonou, Dassa et Agoué le documentaire s’étend sur 30 minutes, il est entrecoupé par des séquences prises au Portugal et raconte de façon succincte le dévouement de Mamoudou Fassassi à la Capoeira qu’il a découverte dans sa jeunesse et à laquelle il se consacre depuis une vingtaine d’années.

La Capoeira plus qu’une danse, un patrimoine
Technicien en mécanique générale au départ, Mamoudou Fassassi est un natif d’Agoué, (village frontière Bénin-Togo), passionné de son patrimoine. Alors lorsqu’il découvre la Capoeira, une danse qui traduit la résistance africaine au temps de l’esclavage, il décide de s’y consacrer.

Le parcours de l’homme dans la quête du savoir est retracé dans ce film-documentaire par de courtes séquences à travers lesquelles son dévouement vis-à-vis de cet art est dévoilé. Entre formation pédagogique et championnat internationaux, le personnage principal s’applique à partager au quotidien son savoir-faire à chaque fois que l’occasion se présente. Mamoudou Fassassi confie avoir toujours rêvé pratiquer les arts martiaux, raison pour laquelle il s’est très tôt entiché à la Capoeira qui, selon lui est une combinaison d’art martial, de sports et de danse extériorisant l’identité africaine.

C’est alors qu’avec une équipe dynamique autour de lui, il s’attèle à inculquer la Capoeira en vue de partager ses bienfaits avec ses apprenants. Il entend ainsi remémorer la résistance des esclaves qui, autrefois ont exprimé leur révolte à travers cette danse.

Inès FELIHO

No Comments

Post A Comment