Bénin-Carit’art : Lumière sur les activités du projet vendredi prochain

Le centre culturel Artisttik Afriaca accueille le vendredi 24 janvier prochain à 9h précise, une cérémonie de « Présentation des activités du projet », dans le cadre de la mise en œuvre du projet Carit’art. Cette cérémonie servira, comme son nom l’indique, à présenter tout ce qui a été fait depuis le début de la mise en œuvre du projet. Ceci en vue d’attirer l’attention des uns et des autres sur le bien-fondé de « Carit’art ». Aussi vise-t-il à inciter de futurs partenariats en vue de la pérennisation du dit projet. Porté par le comédien béninois Alfred Fadonougbo, ce projet bénéficie d’un financement de l’Union européenne qui prend fin en juin 2020. Néanmoins l’initiateur de Carit’art ne compte pas s’en arrêter là. Son souhait, c’est de pérenniser les actions du projet. Car ce projet vise à installer au Bénin, une dynamique de proposition et de gestion d’interventions d’artistes en vue de l’épanouissement et de la réinsertion sociale des personnes en situations difficiles.

Des institutionnelles, des fonctionnaires d’organismes internationaux, des Régisseurs de prisons civiles et autres acteurs impliqués sont conviés à cette cérémonie de présentation des activités du projet « Carit’art ». Cette présentation se fera à travers un élément audiovisuel qui va résumer les actions déjà menées sur le terrain. Il s’agit notamment des ateliers artistiques, des offres de spectacles et des séances de projection de film. A en croire Alfred Fadonougbo pour intéresser quelqu’un c’est toujours mieux de lui montrer du concret.« Nous espérons que les partenaires qui seront là seront convaincu de la pertinence de ce que nous faisons et qu’ils vont accepter appuyer ce projet pour qu’il continue de vivre » souhaite-t-il.

Rappelons que les mineurs en conflit avec la loi, les adultes incarcérés dans les prisons civiles et maisons d’arrêt du Bénin, les personnes hospitalisées dans les centres spécialisés ainsi que les enfants en situation difficile recueillis dans les Centres de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence (Csea) sont les principales cibles de ce projet.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.