Image/DR

Bénin-Arts et Culture : Une AG pour la relance effective du secteur

Les acteurs culturels, écrivains et artistes de différentes disciplines se sont réunis en Assemblée générale au Centre de promotion de l’artisanat le vendredi 29 mars 2019 à Cotonou. Ordre du jour : faire le point des problèmes qui minent le secteur des Arts et de la Culture puis réfléchir ensemble à une relance effective pour le rayonnement dudit secteur.

Non content du budget alloué au secteur des Arts et de la Culture en 2019 et de la léthargie des réformes ainsi que des différentes stratégies de relance annoncées par leur ministre de tutelle Oswald Homéky, les artistes se sont réunis en Assemblée générale. C’est autour du thème « Etat des lieux du secteur des Arts et de la culture : Avancées, difficultés actuelles et perspectives » que des réflexions ont été menées.

Avec au présidium le directeur de la Fénat Pascal Wanou, les administrateurs au Fonds des arts et de la culture (Fac) Gaston Eguédji et Souleymane Salaou puis du président de la troupe de danse ‘’Super Ange’’ Koffi Aladé, diverses informations ont été apportées à la connaissance de l’assistance. Contrairement au message d’alerte annonçant la tenue de l’Assemblée générale, les porte-paroles de la plateforme des faitières des acteurs culturels du Bénin ont plutôt convié leurs confrères au calme en vue d’un meilleur discernement.

Pour Pascal Wanou porte-parole de la plateforme des faitières des acteurs culturels, le plus important est d’agir ensemble pour la cause qui les réunit. « Le mieux c’est que nous nous accordions sur ce que nous voulons » dira le directeur de la Fénat. « Cette AG n’est pas une assemblée de protestation mais plutôt de vérités » appuie l’administrateur Gaston Eguédji avant de donner des chiffres. De sa présentation l’on retient que d’1 milliard 750 millions en 2018, le budget alloué au secteur des Arts et de la culture est descendu à 1 milliard 550 millions cette année. Soit 500 millions au fonds de bonification, 400 millions au fonctionnement puis 650 millions à la subvention des projets artistiques.

Les artistes et acteurs quant à eux, n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement vis-à-vis d’un certains nombres de choses. La diminution drastique du budget exercice 2019 dont 650 millions alloués à la subvention des projets artistiques est le point culminant de leur frustration. Le non fonctionnement des directions techniques comme le Bubedra, l’Ensemble artistique nationale, la cinématographie, les dettes de l’Etat en rapport au Fitheb 2018 et autres questions ont été abordées par les artistes. Toutefois, ils gardent leur calme et espèrent que la situation s’améliore d’ici-là.

A noter qu’à l’issu des discussions, les artistes et acteurs culturels s’en sortent avec un consensus. Il est décidé que dans les prochains jours un comité sera mis en place pour mener des négociations avec l’autorité de tutelle en vue d’une fin heureuse.

Inès Fèliho

  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment