le ministère des Affaires étrangères et de la Coopérative du Bénin, Aurélien Agbénonci

Bénin-14ème rencontre diplomatique : Aurélien Agbénonci rend hommage aux artistes ‘’ambassadeurs’’

Il s’est tenu, dans le cadre de la 14ème rencontre du corps diplomatique, le vernissage de l’exposition de deux artistes plasticiens dont le regretté Yves Kpèdé, le mardi 5 mars 2019 au ministère des Affaires étrangères et de la Coopérative du Bénin. Au cours de cet échange diplomatique, le ministre Aurélien Agbénonci a rendu un vibrant hommage au plasticien Yves Kpèdé et à l’artiste chanteur Stan Tohon, tous deux précédemment décédé.

« Les artistes sont les meilleurs ambassadeurs d’une nation, sans être diplomates ». C’est avec ces mots que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopérative, Aurélien Agbénonci reconnaît le mérite de tous ces artistes qui grâce à leur savoir-faire vendent culturellement le Bénin de par le monde. Face à ses homologues du Corps diplomatique, Aurélien Agbénonci tout en mettant un point d’honneur sur ses dernières sorties diplomatiques, s’est également attardé sur l’importance de la diplomatie culturelle. Pour lui, les artistes occupent une grande place dans les relations internationales qu’il faille reconnaître.

C’est d’ailleurs dans cette optique de reconnaissance qu’il a été convenu à l’occasion de la 14ème rencontre diplomatique, une exposition mettant en lumière le travail des artistes Fara Zossou et Yves Appolinaire Kpèdé, malheureusement décédé le 20 février dernier. En hommage à cet illustre artiste-sculpteur et tapissier, le ministre confie à l’assistance, ses derniers moments avec Yves Kpèdé, dans le cadre de l’organisation de cette exposition. « Pour moi, c’est un grand écrivain qui utilise la teinture pour maintenir l’histoire » regrette-t-il.

« Nous n’allons pas rendre hommage à Yves Kpèdé sans faire mention d’un autre ambassadeur, Stan Tohon qui s’en est allé le 26 février dernier » laisse entendre le ministre Agbénonci. D’un hommage à un autre, il vante les prouesses internationales de cet illustre roi du rythme Tchink Système.

Aussi s’est-il intéressé à la question de la restitution au Bénin, des 26 œuvres d’arts par le gouvernement français. « Nous ne sommes plus dans une démarche de revendication mais de coopération muséale »précise Aurélien Agbénonci. Présent à cette rencontre diplomatique, le ministre de la Culture, de Tourisme et des Sports Oswald Homeky n’a pas omis de confirmer cette assertion de son homologue des Affaires étrangères. Il rassure les uns et les autres sur la bonne marche du programme de la coopération muséale auquel seront intimement associés les pays dont le Brasil, le Portugal et Haïti. « Nous faisons ce programme pour les afro-descendants et le monde entier » insiste Oswald Homeky.

Exposées dans le hall et au 4ème étage du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopérative, les œuvres de Yves Kpèdé et Fara Zossou (une vingtaine) abordent diverses thématiques. Les tentures de Yves Kpèdé relatent l’épopée du royaume d’Abomey, les fêtes traditionnelles et autres aspects du patrimoine historique béninois. Avec sa technique de récupération d’objets plastiques, Fara quant à lui raconte le quotidien des Hommes.

Inès Fèliho

 

  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment