« Babingo, au nom des acculturés », le 3ème livre du Congolais Moussibahou Mazou

Le roman Babingo au nom des acculturés de l’auteur congolais Moussibahou Mazou est rendu public depuis le samedi 23 juin 2018 au cours d’une cérémonie de lancement tenue dans la salle de conférence de l’ISBA au Champ de foire de Cotonou.

Babingo au nom des acculturés est le troisième ouvrage de Moussibahou Mazou. Paru aux Editions Flamboyant, le roman fait un plaidoyer pour la promotion des langues africaines.

Alex Babingo était un garçon particulièrement doué et aimable, qui faisait la fierté de ses parents et plus particulièrement de son père Paul Makouta. Comme la majorité de ses contemporains, Makouta projetait sur son fils ses propres aspirations, celles qu’il n’avait pas pu réaliser lui-même. Mais contre toute attente, Babingo fit un come-back à sa culture d’origine à travers une initiation.

Ecrit dans un style romanesque très fluide, ce livre voudrait fait savoir qu’aucun développement n’est possible sans un retour au patrimoine culturel. Il met un accent sur la nécessité de valoriser les langues africaines. C’est un ouvrage « anthropologique et identitaire », qualifie Gratien Ahouanmènou, un homme de culture, présent à la cérémonie.

John Igué, modérateur de la cérémonie et ancien ministre, relève pour sa part, que Babingo, au nom des acculturés, « ne parle pas seulement de la promotion des langues dans le développement national. Il évoque également le sens d’humilité qui doit caractériser les cadres africains ».

En clair, le troisième roman de Moussibahou Mazou recommande avec insistance le retour aux origines africaines pour garantir un véritable développement du continent.

Hubert KIDJASSOU

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment