Prime Ezinsè promoteur de Circo Bénin entouré de la gauche vers la droite part, Dine Alougbine de l’Ecole internationale de théâtre du Bénin et le Directeur des Arts du livre, Koffi Attédé. Photo: DR

Arts du Cirque : « Circo Bénin » ouvre officiellement ses portes

Il s’est tenu dans la soirée du samedi 14 septembre 2019 au quartier Cadjèhoun à Cotonou, l’inauguration de la toute première école des Arts et du cirque dénommée « Circo Bénin ».

Les cours ont démarré à l’école des Arts et du Cirque « Circo Bénin », dès ce lundi. Officiellement lancée à la faveur d’une cérémonie d’inauguration, cette école est la toute première spécialisée dans les Arts du Cirque au Bénin. « Circo Bénin » est une initiative de l’artiste jongleur Prime Ezinsè. Elle a pour but de former tant les débutants que les autodidactes qui désirent avoir un diplôme dans ce domaine. « Circo Bénin apporte la pédagogie des Arts du Cirque au Bénin » dira Prime Ezinsè pour justifier la création de son école. Il y est prévu plusieurs disciplines tant à l’endroit des enfants (à partir de 3 à 5 ans), des adolescents que des adultes. Entre autres disciplines enseignées à « Circo Bénin », on peut citer : la jonglerie ; l’acrobatie ; l’aérien ; l’équilibre sur objet et l’expression.

Bien qu’existant depuis un an, ce n’est que cette année que l’école a un siège. Prime Ezinsè a, parle passé, mené beaucoup d’activités et formé des gens dans le domaine du cirque au Bénin. « Nous avions partagé les locaux de l’école de danse « Multicorps » pour notre première expérience » rappelle-t-il. Prime Ezinsè n’a d’ailleurs pas manqué de remercier les responsables de ce centre chorégraphique pour avoir permis la cohabitation avec son école naissante. Entouré du directeur de l’Ecole internationale de théâtre du Bénin Dine Alougbine et du Directeur des Arts et du livre Koffi Attédé, Prime Ezinsè prend l’engagement de mener à bien la mission qu’il s’est assignée.

« Que mille écoles se créent et que mille fleurs s’épanouissent », a souhaité Dine Alougbine au lancement officiel des activités de cette école. A l’en croire, la concurrence entre écoles est inutile pour l’éclosion du secteur des Arts et de la Culture au Bénin. Comme lui, le Directeur des Arts et du livre (Dal) Koffi Attédé se réjouit de la création de cette école. « Merci d’avoir pris le risque » a-t-il dit à Prime Ezinsè. Pour le Dal, c’est une preuve de bonne volonté et d’audace que de mettre sur pied une école de Cirque au Bénin. Il recommande au promoteur de prendre les dispositions (juridiques, techniques, structurelles…) nécessaires pour assurer la longévité de son école. Le promoteur de « Circo Bénin » quant à lui, rassure les uns et les autres sur la qualité des cours qui seront diffusés. Il en fait de même pour ce qui concerne l’effectivité des dispositions énumérées par le Dal.

Les frais de formation à « Circo Bénin » s’élèvent à quarante mille francs par trimestre.

Inès Fèliho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
No Comments

Post A Comment