10 ans après sa mort : Sembène Ousmane célébré dans les salles de cinéma

10 ans après sa mort : Sembène Ousmane  célébré dans les salles de cinéma

JMC 2017

Mort depuis dix ans, mais toujours vivant dans les cœurs des amoureux des lettres et du cinéma. Pendant trois jours, le cinéaste- écrivain, Sembène Ousmane est célébré sur tout le continent africain à travers le projet : « Sembene across Africa » qui s’est déroulé les 09, 10 et 11 juin 2017. A ce titre, le centre culturel Artistik Africa de Cotonou a accueilli le samedi 10 juin la projection du film « Sembène », lequel retrace le parcours de l’écrivain- cinéaste panafricain.

« Sembène across Africa » qui signifie « Sembène à travers l’Afrique » est un projet de la compagnie Gall Ceddo Project qui vise à faire, pendant trois jours, des projections publiques et gratuites du film célèbre ‘’Sembène’’ dans tous les pays africains. La mission première de ce projet est de réaliser le rêve inachevé de l’écrivain- cinéaste. Il s’agit de faire vivre à la jeune génération les cultures africaines autrefois marginalisées et criminalisées.

A Cotonou, c’est dans la salle de cinéma du centre culturel Artistique Africa que s’est déroulée l’étape du Bénin. Les comédiens, techniciens d’images et de son, réalisateurs, journaliste ayant fait le déplacement ont eu droit à la projection du film « Sembène » suivie d’un débat entre cinéphiles.

C’est un documentaire qui revient sur le parcours de l’auteur de Les bouts de bois de Dieu. Au départ, maçon, ensuite tirailleur et puis docker, Sembène Ousmane finit par se lancer dans la littérature et le cinéma, deux domaines dans lesquels il a excellé, laissant à la postérité de célèbres œuvres qui continuent de parler de lui.

Se prononçant sur le documentaire, Bonaventure Assogba, Journaliste culturel et Directeur du Fond d’appui à la production audiovisuel (Fapa), indique que le film pose le problème de la conservation des archives audiovisuelles. Il s’est appuyé sur ses premières séquences, lesquelles montrent l’état de décrépitude dans lequel végètent les bandes laissées par Sembène Ousmane. Le Bénin, déplore-t-il, vit la même situation et de ce fait, se rend chaque fois à l’Ina en France pour un besoin de ses archives.

Les échanges ont été peu ou prou houleux au sujet de la paternité du cinéma africain. Les uns, à l’instar des Sénégalais attribuent cela à Ousmane Sembène. En face d’eux, ceux qui pensent que ce n’est nullement O. Sembène mais le Dahoméen Paulin Vieyra.

Le débat reste ouvert…

Hubert KIDJASSOU

Le Centre
Lobozounkpa Commune d’Abomey-Calavi (République du Bénin)
Facebook : Le Centre
Site internet : www.lecentredubenin.com
Adresse mail : lecentreinfo.benin@gmail.com
Téléphone : (+229) 62 93 29 10 – 97 29 32 00

Le Petit Musée de la Récade
Horaires d’ouverture : 10h00-12h30/15h00-18h30
Nous rejoindre / indication : Lobozounkpa (Atrokpocodji),
Première von à gauche avant le collège ˝La Plénitude˝ en venant de Cotonou.

Lire aussi dans cette catégorie :